Maroc-Algérie : la course à l’armement continue

8 novembre 2022 - 12h00 - Monde - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc et l’Algérie poursuivent leur course à l’armement. L’Algérie prévoit un budget militaire de 22,7 milliards de dollars pour 2023, soit une augmentation de 130 % par rapport à 2022, contre 5,2 milliards seulement pour le Maroc, représentant une hausse de 3,6 %.

Dans son projet de budget pour 2023, le Maroc prévoit d’allouer 5,2 milliards de dollars au ministère de la Défense, ce qui représente une augmentation de 3,6 % par rapport à cette année. Ce département sera le deuxième plus gros consommateur du budget général exercice 2023 du royaume, après le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement préscolaire et des sports.

Cette hausse du budget militaire du Maroc reste toutefois bien loin de celle annoncée par l’Algérie, son principal adversaire, qui a augmenté son budget militaire de 130 %, avec une prévision de 22,7 milliards de dollars pour 2023, fait savoir Info Defensa, précisant que le budget militaire algérien pour l’année prochaine fait plus de quatre fois celui du Maroc qui avait augmenté son budget militaire de 30 % en 2020 pour tenter de se rapprocher du budget algérien.

À lire : L’Algérie double son budget militaire, le Maroc en ligne de mire

Pourtant, le budget 2023 du ministère marocain de la Défense inclus dans le budget général présenté à la Chambre des représentants s’élève à un peu plus de 11 milliards de dollars. Ils sont destinés à l’acquisition et la réparation d’équipements militaires et prennent en compte les crédits et les excédents de l’année précédente, ce qui ne représente pas des dépenses militaires. Dans tous les cas, le budget militaire du Maroc reste inférieur à celui de l’Algérie, sauf modification.

Le Maroc a consacré 4,18 % de son produit intérieur brut (PIB) aux dépenses militaires en 2021, devenant l’un des rares pays à dédier un taux aussi important de son activité économique à cette fin. L’Algérie, pour sa part, maintient depuis une décennie une tradition d’augmentation des dépenses militaires, dépassant largement les 4 % de son PIB. En 2021, elles ont atteint près de 5,6 %, selon les données de l’Institut international d’études sur la paix de Stockholm (SIPRI).

Sujets associés : Algérie - Défense - Armement - Budget

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le réarmement du Maroc fait-il peur à l’Algérie ?

Le Maroc a augmenté son budget militaire ces dernières années pour renforcer et moderniser son armée. Le royaume a acquis plusieurs drones et systèmes de défense auprès des...

En crise avec le Maroc, l’Algérie double son budget militaire

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie poussent Alger à doubler son budget de la défense en 2023 dans son projet de loi de finances adopté mardi par l’Assemblée...

Maroc-Algérie : la course à l’armement

La crise entre le Maroc et l’Algérie prend des tournures inquiétantes. Les deux voisins et puissances du Maghreb se livrent à une course à l’armement, notamment dans l’acquisition...

En froid avec le Maroc, l’Algérie veut signer un méga contrat militaire avec la Russie

L’Algérie semble se préparer à une éventuelle guerre contre le Maroc. Elle continue de renforcer son armement et s’apprête à signer un méga contrat militaire avec la...

Nous vous recommandons

Algérie

Tourisme : l’Algérie, future concurrente du Maroc ?

L’Algérie entend développer le secteur touristique afin de sortir de la dépendance pétrolière. Sera-t-elle la future concurrente du Maroc dont le modèle séduit  ?

Sahara : l’appel de l’Algérie au Maroc et à la « RASD »

La question du Sahara demeure une préoccupation majeure pour l’Algérie. Le voisin de l’Est a appelé le Maroc et la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » à des « négociations directes et sérieuses », afin de régler ce vieux...

Affaire Brahim Ghali : l’Espagne défend les intérêts de l’Algérie

La justice espagnole subirait de fortes pressions de la part de l’Exécutif pour rendre une décision en faveur de l’Algérie dans l’affaire Brahim Ghali, poursuivi pour « génocide, torture, viol et crimes de guerre », avec quatre généraux algériens et quelques...

Il se voit refuser la nationalité française parce qu’il travaille trop

La France a refusé d’accorder la nationalité à un Algérien de 36 ans arrivé dans le pays en 2007 pour faire ses études. Raison invoquée : dépassement du temps de travail légal.

Sahara : le Maroc combat le Polisario avec des aéronefs sans pilote

Le Maroc utilise des aéronefs sans pilote pour combattre le Polisario. Dans ce sens, le royaume renforce son armée de l’air à travers l’acquisition d’équipements de pointe.

Défense - Armement

Le Maroc attendu à un salon sur les armes en Israël

Les Marocains participeront, pour la toute première fois, à Israel Defence Exhibition (ISDEF), un salon professionnel militaire et policière, prévu du lundi 21 mars à mercredi 23 mars 2022 à Tel Aviv. Cet événement annuel connaîtra sa plus forte...

L’Espagne a renforcé la police marocaine avec plus de 35 millions d’euros

Au cours des deux dernières années, l’Espagne a doté le ministère de l’Intérieur du Maroc en moyens roulants pour assurer avec efficacité les missions de contrôle au niveau des frontières. En tout, plus de 35 millions d’euros ont été injectés par l’Espagne...

Le Maroc veut acquérir des armes israéliennes plus redoutables pour contrer les cibles ennemies

En crise avec l’Algérie, le Maroc veut commander des armes plus redoutables auprès d’Israël pour, en cas de besoin, lancer des frappes contre des cibles ennemies.

L’Algérie dément mener des exercices militaires avec la Russie

L’Algérie a démenti l’organisation d’exercices militaires conjoints avec la Russie. L’exercice tactique conjoint qui a été prévu dans le cadre de la coopération avec l’armée russe, n’a pas eu lieu, selon le ministère algérien de la...

Le Maroc suit de près les exercices militaires algéro-russes

Les manœuvres militaires algéro-russes « Bouclier du désert 2022 » en cours près de la frontière marocaine, ne rassurent pas les autorités du royaume et celles de l’OTAN qui les surveillent de près.

Budget

Maroc : déficit budgétaire de 6,7 MMDH à fin mars

Au Maroc, la Situation des charges et ressources du trésor (SCRT) à fin mars 2021 est marquée par un déficit de 6,7 milliards de dirhams comparativement à la même période l’année écoulée, qui avait connu un excédent de 5,6 milliards de...

Le Maroc perd son «  investment grade  » à cause du covid-19

Le Maroc a été rétrogradé en matière de qualité d’investissement par l’agence internationale de notation Fitch. La note du Royaume est passée de BBB- à BB+ .

Maroc : le déficit budgétaire reste constant en ces temps de Covid

Le déficit budgétaire enregistré à fin février 2021 au Maroc est de 12,6 milliards de DH, soit presque le déficit obtenu en février 2020 et n’ayant pas subi les impacts de la pandémie. C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Économie dans sa publication de la...

Maroc : des avantages pour les entreprises embauchant des jeunes

Les salaires versés aux jeunes seront exonérés de l’impôt sur le revenu. C’est une mesure mise en place par le projet de loi de finances 2021 qui a pour but de favoriser l’insertion professionnelle des...

Maroc : le ministère de la Santé très ambitieux pour 2021

Le ministre de la Santé a présenté à la chambre des conseillers, les nouveaux projets hospitaliers prévus au titre de l’année 2021. Selon l’exposé fait par Khalid Ait Taleb, ces projets consistent, entre autres, à compléter la capacité litière de 2 260 lits...