Maroc : les anciens ministres et parlementaires sommés de déclarer leur patrimoine

19 octobre 2021 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La Cour des comptes invite les anciens ministres et parlementaires à respecter le dispositif juridique régissant la déclaration obligatoire de patrimoine (DOP) en déclarant leur patrimoine.

La présidente de la Cour des comptes, Zineb El Adaoui a instruit ses services concernés à l’effet de rappeler aux assujettis notamment les anciens ministres et parlementaires visés par les textes régissant la déclaration obligatoire de patrimoine (DOP) qu’ils doivent déposer leurs déclarations et de s’acquitter de ce devoir dans les délais, rapporte Al Akhbar.

À lire : Maroc : les nouveaux ministres doivent déclarer leur patrimoine

Il s’agit d’une obligation constitutionnelle qui vise à renforcer la transparence et la moralisation de la gestion de la chose publique. L’article 158 de la Constitution du 2011 dispose d’ailleurs que : « Toute personne, élue ou désignée, assumant une charge publique doit faire, conformément aux modalités fixées par la loi, une déclaration écrite des biens et actifs détenus par elle, directement ou indirectement, dès la prise de fonctions, en cours d’activité et à la cessation de celle-ci ». De plus, l’article 147 dispose que « la Cour des comptes contrôle et assure le suivi des déclarations du patrimoine ».

Par conséquent, le non-respect de l’obligation de dépôt de la déclaration, des délais de dépôt et des prescriptions du dispositif juridique régissant la DOP entraîne les sanctions prévues par la réglementation en vigueur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Parlement marocain - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : des élus radiés pour non déclaration du patrimoine ?

Au total, 89 070 déclarations ont été déposées dans les différentes juridictions financières du Royaume. Ce qui signifie que des milliers de personnes n’ont pas encore effectué...

Maroc : les nouveaux ministres doivent déclarer leur patrimoine

La Cour des comptes invite les nouveaux ministres et leurs directeurs de cabinet à déclarer leur patrimoine. Leurs prédécesseurs du gouvernement El Othmani devront eux aussi se...

Maroc : les agents d’autorité sommés de déclarer leur patrimoine

Le ministère de l’Intérieur a décidé de traquer l’enrichissement illicite chez les moqadems et autres auxiliaires d’autorité, gangrenés par la corruption. Ceux-ci sont invités à...

Maroc : des parlementaires en prison perçoivent des indemnités

Des députés marocains condamnés par la justice à des peines de réclusion criminelle continuent de percevoir leurs indemnités mensuelles.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les discours radicaux dans les mosquées inquiètent

La députée du parti Fédération de la Gauche démocratique, Fatima Tamni, a interpelé le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, au sujet de l’exploitation des tribunes des mosquées pour diffuser des discours radicaux contre les...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le PLF 2023 adopté par le conseil de gouvernement

Au lendemain du conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI, le conseil de gouvernement s’est réuni à Rabat et a procédé à l’adoption du projet de loi de finances (PLF) au titre de l’année 2023 et les textes l’accompagnant.

Maroc : une bonne nouvelle pour les salariés ?

Le dialogue social entre le gouvernement, le patronat et les syndicats va se tenir en septembre. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va-t-il augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre, conformément à l’accord signé le 30 avril 2022 ?

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Maroc : où en est l’aide au logement ?

Des discussions sont en cours entre les parties prenantes pour finaliser le décret relatif à l’aide directe au logement en vue de sa présentation au Conseil de gouvernement dans les prochains jours.

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.