Maroc : enfin une assurance maladie pour les indépendants

1er septembre 2019 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Conseil du Gouvernement a adopté le projet relatif à l’application des lois sur le Régime de l’Assurance maladie obligatoire de base et le régime des pensions pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non salariées exerçant une activité libérale.

La revendication des associations professionnelles et des syndicats est désormais prise en compte par le Conseil du Gouvernement marocain. L’adoption du projet relatif à l’application des lois sur le Régime de l’Assurance maladie obligatoire de base et le régime des pensions vise à assurer une couverture sociale à plusieurs catégories de professionnels, de travailleurs indépendants et de personnes non salariées exerçant une activité libérale.

Parmi celles-ci, on retrouve les médecins, les médecins dentistes, les biologistes, les pharmaciens, les infirmiers, les sages-femmes, les professionnels de la rééducation, de la réhabilitation et de la réadaptation professionnelle, les fournisseurs de produits de santé, etc.

D’autres catégories professionnelles bénéficieront également de l’assurance maladie. Il s’agit des professions juridiques et judiciaires, des personnes physiques exerçant des activités dans les domaines des finances, de la comptabilité et des assurances, du bâtiment et des travaux publics, de l’expertise, de l’audit et du consulting ainsi que dans les métiers du transport.

En tout, près de 11 millions de Marocains (assurés et ayants droit) jouiront d’une couverture médicale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Sécurité sociale - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : le secteur des assurances se porte bien

Le secteur des assurances affiche de belles performances, en ce début d’année 2020. En témoignent les dernières statistiques publiées par l’Autorité de contrôle des assurances...

Maroc : le gouvernement préoccupé par la situation sociale des avocats

Le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz, veut veiller à la promulgation et à la mise en œuvre de lois visant à améliorer la situation sociale...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

Cancer : le premier test de dépistage 100% marocain bientôt commercialisé

Les premiers kits de dépistage du cancer, produits localement au Maroc, seront bientôt mis sur le marché. Le pays procède actuellement aux derniers tests de cette innovation afin de s’assurer de leur efficacité.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maria, la sage-femme miraculée qui a aidé à accoucher pendant le séisme

Une sage-femme a aidé des femmes à accoucher au milieu du puissant et dévastateur séisme survenu le 8 septembre au Maroc qui a fait près de 3000 morts, plus de 5000 blessés et détruit des milliers de maisons.

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.