Le Maroc attire les investisseurs allemands

10 août 2022 - 05h00 - Economie - Ecrit par : A.P

La situation géographique privilégiée du Maroc et sa politique d’investissements massifs dans les secteurs du transport et de la logistique depuis plus d’une décennie, font de lui une destination de rêve pour les investisseurs allemands.

Les investisseurs allemands voient le Maroc comme une porte d’entrée sur le continent africain. « Dans la perspective de la recherche d’alternatives d’approvisionnement et de production, le Maroc pourrait assumer le rôle d’acteur clé du nearshoring », peut-on lire dans le dernier numéro du magazine « Bilateral » de la Chambre de commerce et d’industrie allemande au Maroc.

L’Allemagne est un partenaire au développement important du Maroc dans les secteurs de la construction automobile, de l’électronique et de la logistique. Le nombre d’entreprises allemandes installées dans le royaume aurait déjà atteint 93. Le renforcement de la coopération entre les deux pays pourrait également permettre au Maroc de bénéficier du savoir-faire allemand dans les secteurs de la numérisation ou de la transition écologique.

À lire : Le Maroc attire à nouveau les investissements directs étrangers

« Le Maroc a les bases pour développer une vocation logistique intercontinentale », assure Mohamed Yousfi, le directeur de l’AMDL qui insiste toutefois sur la nécessité pour le royaume de poursuivre ses efforts pour être encore plus compétitif. Selon Andreas Wenzel, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie allemande au Maroc, « les entreprises allemandes créent plus de 35 000 emplois directs au Maroc et de nombreux autres emplois indirects avec des partenaires locaux ».

Le Maroc est le deuxième pays africain qui reçoit le plus d’investissement de l’Allemagne. « Le stock d’investissements allemands a augmenté de 643 % et les exportations marocaines de 122 % depuis 2010 », indique Andreas Wenzel. Hicham Boudraa, directeur général par intérim de l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations (AMDIE), estime pour sa part que les deux pays ont encore beaucoup à s’offrir, notamment dans les domaines de la production alimentaire durable ou de l’industrie 4.0.

Sujets associés : Allemagne - Investissement

Aller plus loin

Le Maroc attire à nouveau les investissements directs étrangers

Le flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a enregistré une hausse de 16,9 % durant les huit premiers mois de l’année.

Maroc : 7 projets d’investissements approuvés, 4500 emplois

Réunie en présence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch à Rabat, la commission des investissements a validé 7 projets supplémentaires pour un montant de 7,19 milliards de...

Le Maroc a attiré plus d’investisseurs étrangers malgré la pandémie

En dépit des effets néfastes de la pandémie du Covid-19, les investissements directs étrangers (IDE) ont augmenté au Maroc. Ils ont progressé de 12%, soit 689 MDH à fin avril...

Le Maroc, destination de choix pour les super-riches

Le Maroc est l’un des pays les plus attractifs au monde pour les grosses fortunes qui désirent investir pour fructifier leurs affaires, révèle une étude réalisée par le cabinet...

Ces articles devraient vous intéresser :

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Maroc : les autoroutes en projet

Le programme d’investissement de la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) devrait atteindre plus de 8 milliards de dirhams pour les trois prochaines années, révèle le rapport sur les entreprises et établissements publics (EEP), annexé au...

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Le Groupe Bel cède ses parts dans Safilait

Le groupe laitier français Bel Group, actionnaire majoritaire dans la société marocaine Safilait, a annoncé la cession de ses parts à l’acteur laitier polonais Polmlek. Le montant de la transaction n’est pas connu.