Le Maroc a attiré plus d’investisseurs étrangers malgré la pandémie

23 juin 2021 - 08h40 - Economie - Ecrit par : J.D

En dépit des effets néfastes de la pandémie du Covid-19, les investissements directs étrangers (IDE) ont augmenté au Maroc. Ils ont progressé de 12%, soit 689 MDH à fin avril 2021 par rapport à la même période l’année précédente. 

Le flux net des IDE a atteint fin avril 2021, un total de 6 452 MDH contre 5 763 MDH un an auparavant, soit une augmentation de 689 MDH (12 %). La stabilité de la croissance économique du Maroc a contribué à drainer des investissements dans plusieurs secteurs de l’industrie manufacturière, notamment l’automobile, le secteur aéronautique et aérospatial ainsi que le textile.

En 2020, les investissements directs étrangers (IDE) reçus par le Maroc se sont maintenus pratiquement au même niveau qu’en 2019, s’élevant à 1,8 milliard de dollars, selon le rapport sur l’investissement, qui note par ailleurs que la performance de 2021 s’approche de celle réalisée pour la période 2018-2019.

À lire :Maroc : les investissements directs étrangers en forte baisse

Un exploit rendu possible grâce aux multiples réformes engagées par le Maroc dans le souci d’améliorer son climat d’investissement et de développer son attractivité pour l’investissement direct étranger, explique Driss Effina au site Le360, professeur universitaire et président du directoire du Centre indépendant des analyses stratégiques.

« Le Royaume a ainsi mis en place des incitations attrayantes pour tout projet d’investissement. Il a aussi signé des accords de libre-échange avec plusieurs puissances économiques mondiales et ratifié des conventions internationales relatives à la garantie et à la protection de l’investissement », a poursuivi le professeur universitaire, qui relève que toutes ces réformes combinées à une politique active en matière de promotion orientée IDE, expliquent cette dynamique remarquable.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Ministère de l’Economie et des Finances - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : le taux d’investissement étranger élevé malgré la crise

Le taux d’investissement au Maroc est l’un des plus élevés au monde. Il représente 30 % du produit intérieur brut (PIB) alors que la moyenne mondiale est de 20 %, selon les...

Maroc : chute des Investissements directs étrangers

Le flux des investissements directs étrangers au Maroc a connu une chute de 46,8 %, soit près de 18 milliards de dirhams à fin décembre, contre 34,16 milliards de DH, un an plus...

Maroc : les investissements directs étrangers en forte baisse

À fin février 2021, le flux net des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc a chuté de 42,2 % comparativement à la même période de 2020.

Les investissements directs des Marocains à l’étranger en hausse

Le flux des investissements directs des Marocains à l’étranger (IDME) a connu une hausse en 2019, selon les données publiées Bank-Al-Maghrib (BAM).

Ces articles devraient vous intéresser :

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : vers la suppression de la TVA sur certains produits ?

Des députés de l’opposition parlementaire continuent d’appeler à l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur tous les produits de base à forte consommation afin de soutenir le pouvoir d’achat des Marocains en cette période d’inflation.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

La Banque mondiale accorde un prêt pour le Nord-Est du Maroc

Un accord de prêt d’un montant de 236,7 millions d’euros a été signé lundi par la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui et le Directeur du Département Maghreb et Malte au Bureau régional du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord...

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.