Maroc : le taux d’investissement étranger élevé malgré la crise

11 janvier 2022 - 06h00 - Economie - Ecrit par : G.A

Le taux d’investissement au Maroc est l’un des plus élevés au monde. Il représente 30 % du produit intérieur brut (PIB) alors que la moyenne mondiale est de 20 %, selon les explications fournies par le ministre délégué chargé de l’Investissement, Mohcine Jazouli.

Le ministre répondait ainsi à une question d’actualité qui lui a été posée à la Chambre des représentants sur « la promotion des investissements au Maroc ». Il a expliqué que le taux d’investissement a contribué à la réalisation d’un saut qualitatif en matière d’infrastructures, notamment les réseaux autoroutiers, le train à grande vitesse (TGV) ou encore le port Tanger-Med.

À lire : Maroc : les investissements directs étrangers en hausse en fin d’année

Autant de transformations qui ont permis d’attirer encore plus d’investissements directs étrangers (IDE) et qui ont contribué à booster la création industrielle dans le secteur aéronautique et automobile.

À lire : Le Maroc a attiré plus d’investisseurs étrangers malgré la pandémie

Toutefois, selon le ministre, le secteur privé ne fournit qu’un tiers du total de ces investissements, d’où la nécessité de mettre en place une nouvelle stratégie capable d’inverser la répartition actuelle entre investissement public et investissement privé et à stimuler l’investissement privé afin d’atteindre, d’ici 2035, en moyenne les deux tiers de l’investissement total, comme conseillé dans le nouveau modèle de développement (NMD).

À lire : Le Maroc, terre de prédilection des investisseurs étrangers

Au cours de son intervention, le ministre a fait remarquer que le Maroc a réalisé, au cours des 20 dernières années, plusieurs exploits en matière d’amélioration du climat des affaires. « Ils ont contribué à faire du Maroc une destination d’investissement mondialement reconnue ». Mais il reste tellement de défis à relever, notamment en ce qui concerne l’immobilier, les procédures administratives, les coûts de l’énergie, le capital humain, le financement, les infrastructures, la logistique, les transports ou encore les marchés publics.

Sujets associés : Investissement - PIB

Aller plus loin

Les Français sont les premiers investisseurs étrangers du Maroc

Les Français se positionnent à la première place au Maroc pour les investissements étrangers directs (IDE) à fin juin 2020. C’est ce qu’indiquent les données de l’Office des...

Le Maroc, terre de prédilection des investisseurs étrangers

Grâce aux réformes politiques, économiques et sociales, le Maroc reste une destination fiable pour les investisseurs étrangers, principalement espagnols. C’est ce qu’a indiqué...

Investissements étrangers : Tanger et Casablanca dans le top 5 africain

Deux villes marocaines sont dans le top 5 africain en termes d’attractions des Investissements directs étrangers (IDE). Il s’agit de Tanger et de Casablanca.

Maroc : les investissements étrangers en forte hausse

33,5 milliards de dirhams. C’est le montant des Investissements directs étrangers (IDE) l’année dernière au Maroc, vient d’indiquer l’Office des changes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Maroc : la création d’entreprises en forte hausse

Dans un contexte d’inflation et de crise géopolitique, le Maroc a poursuivi sa politique de promotion des entreprises en renforçant ses programmes de soutien et chantiers d’envergure. À fin octobre, la création d’entreprises a connu une hausse, avec 77...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Gazoduc Maroc – Nigeria : le groupe russe OMK ne veut pas investir dans le projet

Les informations selon lesquelles, le groupe russe OMK, spécialisé dans la métallurgie, était impliqué dans le financement du projet de gazoduc Maroc – Nigeria, sont fausses. La direction a apporté un démenti, niant toute intention d’investir dans ce...

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Le Maroc va investir de plus de 13,4 MMDH dans le chemin de fer

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a prévu un investissement de plus de 13,4 milliards de DH durant la période 2023-2025.

Croissance : le Maroc surpasse l’Algérie et la Tunisie

Après « une douloureuse récession du secteur agricole victime d’une sécheresse historique », le Maroc devrait avoir une croissance économique de 3,2 % cette année, contre +1,3 % l’année dernière, et légèrement au-dessus de la moyenne (3 %) de la région...