Maroc : un banquier vole l’argent de ses clients

19 octobre 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le banquier de Tanger accusé de détournement de 12 millions de dirhams des comptes de ses clients, ainsi que ses 26 coaccusés, seront bientôt fixés sur leur sort.

La chambre criminelle de la cour d’appel de Rabat chargée des crimes financiers va bientôt se pencher sur le cas de ce caissier exerçant dans une agence bancaire de Tanger, accusé d’avoir transféré indûment 12 millions de dirhams des comptes de ses clients vers les comptes de ses proches et connaissances. Le détournement a été découvert après une inspection effectuée par le siège de l’établissement dont le capital est détenu par l’État, relate Assabah.

À lire : Maroc : procès du banquier qui s’est envolé avec l’argent de ses clients

Le caissier et 26 coaccusés sont poursuivis pour détournement de fonds, dilapidation de l’argent public et falsification de documents bancaires et de fichiers informatiques. Alors que six des mis en cause ont été placés en détention provisoire à la prison El Arjat de Salé, les autres ont été poursuivis en état de liberté provisoire. Certains des 26 coaccusés ont été arrêtés à Beni Jmil dans la province d’Al Hoceima, ville natale du principal accusé, d’autres ont été interpelés à Sefrou, Taounat, Chefchaoun, Tétouan, Ksar El-Kebir, Tanger, Rabat, Ain Aouad ou encore Casablanca.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tanger - Procès - Banques

Aller plus loin

Tanger : un banquier accusé de détourner de l’argent du compte d’un client décédé

À Tanger, la famille d’un pharmacien décédé accuse un banquier d’avoir détourné 15 millions de dirhams du compte de leur père en falsifiant sa signature. Des accusations...

Maroc : procès du banquier qui s’est envolé avec l’argent de ses clients

Arrêté en Italie et extradé au Maroc, le directeur d’une agence bancaire à Témara, recherché pour avoir détourné en 2018 près de 200 millions de dirhams des comptes de certains...

Réfugié au Maroc, le leader de Caliweed fait tabasser le banquier du réseau

Depuis le Maroc où il est réfugié, le leader du réseau de livraison de drogue, Caliweed a fait tabasser le banquier de la “mafia” pour « avoir piqué dans la caisse. »

Maroc : procès d’un banquier qui a volé l’argent des clients à Fès

Le procès du salarié d’une agence bancaire sise au quartier Tghate, accusé d’avoir détourné une somme de près de 841 000 dirhams et de ses complices s’ouvre devant le tribunal...

Ces articles devraient vous intéresser :

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Banques marocaines : Fitch Rating avertit

Les banques marocaines font face à une situation de dégradation de la qualité de leurs prêts, en dépit d’une plus grande sélectivité dans leur octroi, avertit l’agence de notation américaine Fitch Ratings.

Société Générale Maroc officiellement racheté

La Société Générale a annoncé vendredi 12 avril la cession de ses filiales marocaines, Société Générale Marocaine de Banques (SGMB) et La Marocaine Vie, au groupe Saham pour un montant total de 745 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Les agences bancaires marocaines en voie de disparition

Bank al-Maghrib a annoncé la diminution du nombre total des agences bancaires sur le territoire du royaume, passant de 5 914 en 2022 à 5 811 en 2023.