Maroc : la caisse de compensation déborde

19 avril 2022 - 14h40 - Economie - Ecrit par : A.T

En raison de la hausse des prix liée à la crise russo-ukrainienne et la sécheresse qui sévit dans le royaume depuis le début de l’année, le budget de la caisse de compensation devrait augmenter de plus de 15 milliards de dirhams. Le gouvernement Akhannouch espère ainsi maintenir le pouvoir d’achat des Marocains.

Lors de son passage au parlement dans le cadre de la séance mensuelle des questions orales, le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a passé en revue « la situation de l’économie nationale à l’aune des changements climatiques et géostratégiques ».

Face aux critiques de l’opposition qui l’accuse d’inactivité contre les effets de ces chocs exogènes, Akhannouch a indiqué que l’exécutif s’est engagé à coordonner avec l’ensemble des professionnels afin de stabiliser les prix et maintenir leur niveau approprié et habituel, soulignant que les produits de grande consommation ont fait l’objet d’un contrôle et d’un suivi continus.

A lire : Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

Et de noter qu’à la lumière du contexte mondial actuel marqué par l’incertitude et des tensions inflationnistes, le gouvernement dit accorder une « importance cruciale » au suivi des évolutions des prix et a pris une série de mesures pour assurer leur stabilité afin de préserver le pouvoir d’achat des ménages marocains.

Dans ce sens, il a rappelé qu’un soutien financier a été accordé aux professionnels du transport atténuer la hausse la hausse des prix du carburant. Environ 180 000 véhicules issus de différentes catégories professionnelles bénéficieront de cette aide, a-t-il souligné ajoutant que d’autres mesures seront prises pour atténuer les effets de la hausse des prix des matières premières sur les PME opérant dans le cadre des marchés publics.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Aziz Akhannouch - Caisse de compensation - Ministère de l’Economie et des Finances

Aller plus loin

Caisse de compensation : hausse de la charge globale à plus de 5 MMDH à fin avril

La charge globale de compensation au titre des subventions à la consommation s’est établie à près de 5,07 milliards de dirhams (MMDH) au titre des quatre premiers mois de 2020,...

Maroc : les charges de compensation dépassent largement les prévisions

L’explosion des dépenses de la caisse de compensation observée depuis le début de l’année se poursuit. À fin mai, les charges ont augmenté de 16 milliards de dirhams par rapport...

Maroc : la Caisse de compensation a coûté moins cher

La charge globale de compensation au titre des subventions à la consommation s’est élevée à 5,6 milliards de dirhams (MMDH) au cours des cinq premiers mois de 2020, selon le...

Hausse des prix : des mesures pour atténuer les difficultés des Marocains

Face à la grogne sociale causée par la cherté de la vie, le gouvernement marocain a réitéré son engagement à faire face à la hausse des prix.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Subventions maintenues au Maroc : un répit pour le pouvoir d’achat des ménages

Le gouvernement marocain a décidé de maintenir les subventions du gaz butane, du sucre et de la farine au titre de l’exercice 2024 dont le budget est estimé à 16,36 milliards de dirhams dans le Projet de loi de finances (PLF) 2024.

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Maroc : du changement dans le paiement des factures d’eau et d’électricité

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch poursuit le chantier de modernisation des services publics. Le paiement des frais d’eau et d’électricité aura des nouveautés à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Entre droits des MRE et échange de renseignements fiscaux : le dilemme du gouvernement marocain

Le gouvernement d’Akhannouch revient sur les deux projets de loi sur l’échange de renseignements fiscaux et de données des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Par la voix de son porte-parole, Mustapha Baïtas, il rassure une fois de plus les MRE.