Recherche

Maroc : les clôtures de comptes bancaires très difficiles

© Copyright : DR

3 novembre 2019 - 14h00 - Economie

Première source de litige entre les banques et leurs clients, la clôture de compte est motivée par plusieurs raisons au nombre desquelles on pourrait citer des désaccords, des incompréhensions et un système d’information parfois très opaque.

Au regard des raisons évoquées par L’économiste, il ressort que, pour gérer ses opérations, chaque banque adopte la convention en tenant compte de son équipement et du profil de ses clients.

Le plus souvent, le client fait preuve d’une inattention inouïe. Celui-ci, “dans la majorité des cas, ne prête pas attention aux termes du contrat et ne le lit pas avant de le signer. Ce n’est que lorsqu’un problème survient qu’il consulte la convention de compte. Or, toutes les banques ne la fournissent pas automatiquement”, relève le journal.

Opération pourtant gratuite, la clôture de compte peut relever d’un processus fastidieux et constitue la première source de litige entre les banques et leur clientèle, souligne le journal.

“La banque devra transmettre gratuitement au client ou à sa nouvelle banque, s’il lui a donné l’autorisation d’effectuer les démarches de changement d’établissement, un récapitulatif des opérations automatiques habituelles inscrites au compte au cours des six derniers mois, dans les 30 jours ouvrables qui suivent la demande de clôture de compte”, détaille L’économiste.

Alors que ce même délai est requis pour que la banque clôture le compte, il lui faudra, par contre, une année, pour le cas d’un compte débiteur sur lequel il n’y a plus de mouvement, précise le journal. Dans ce cas, le client reçoit une lettre recommandée qui l’informe du processus.

Cependant, la défaillance du système d’information dans certains cas, est à l’origine de la réclamation à plusieurs clients du règlement des frais, des années après la clôture de leur compte, fait observer la même source.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact