Recherche

Le Maroc sera-t-il à nouveau confiné ?

© Copyright : DR

25 février 2021 - 20h30 - Maroc - Par: J.K

Les Marocains sont en proie à une véritable panique depuis l’annonce de la découverte de 24 cas de contamination au variant anglais par le ministère de la Santé. Sur les réseaux sociaux, le spectre d’un probable reconfinement pèse sur la population, déjà sous le joug du couvre-feu.

Le variant anglais connu pour sa redoutable contagiosité s’est très vite répandu dans les pays où il est apparu, obligeant même l’Angleterre à se reconfiner. Ainsi, pour mieux comprendre ce qu’il adviendra du Maroc qui vient de découvrir 24 cas de contamination de ce variant, Hespress a joint le directeur du laboratoire de biotechnologie relevant de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Pr Azzedine Ibrahimi.

Ce dernier a indiqué que les deux vaccins adoptés par le royaume sont efficaces contre le variant anglais, mais pas contre le Brésilien et le Sud-africain. Ainsi, il importe d’accélérer la vaccination de masse, afin de protéger les personnes à risque et vulnérables tout en respectant strictement les gestes barrières.

Expliquant la situation, Azzedine Ibrahimi a indiqué que « les virus vont se multiplier. Et si la multiplication est très rapide, cela entraînera l’apparition des mutations du virus. Ces mutations concernent les caractéristiques différentes du virus original. On commence à parler de variant. Et ces variants peuvent toucher le diagnostic, la pathogénicité, c’est-à-dire la sévérité de la maladie, et la circulation. Et bien sûr tout ce qui est vaccination ».

Toutefois, « si le virus continue de se multiplier, on pourrait assister à l’apparition de variants plus dangereux, comme le Brésilien et le Sud-africain. D’ailleurs, le Brésilien, qui est le P1, touche la pathogénicité donc la maladie devient plus sévère. Pour le variant sud-africain, tous les vaccins qui ont été développés jusqu’à présent, peuvent voir leur efficacité diminuée contre ce variant et c’est quelque chose qu’on ne veut pas dans notre pays », a-t-il souligné.

Mais, pour lutter efficacement contre ce variant et éviter une montée de cas et de décès, il faut l’implication de l’État et des citoyens. L’État doit fournir plus de vaccins afin d’accélérer la vaccination et pour atteindre les 80 % de personnes vaccinées pour arriver à l’immunité collective. Les citoyens pour leur part, doivent respecter les gestes barrières et éviter ainsi un reconfinement obligatoire.

Mots clés: Santé , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact