Recherche

Maroc : les autorités appellent à respecter le confinement

© Copyright : DR

25 mars 2020 - 20h40 - Société

Le ministre de l’Intérieur du Maroc était lundi, devant la commission de l’Intérieur de la première Chambre du parlement. C’était dans le cadre de l’examen du projet de loi portant promulgation de l’état d’urgence sanitaire à cause de la propagation du coronavirus.

Abdelouafi Laftit a été interpellé par le groupe parlementaire PAM de la première Chambre sur les disparités dans les procédures d’application des mesures préventives. Notamment sur les interventions violentes relayées sur les réseaux sociaux.

Le ministre s’est dit surpris par les manifestations organisées à Fès, Salé et Tanger, pour désapprouver la mesure d’état d’urgence sanitaire, alors que le pays est en situation de crise. Il s’étonne du fait que des Marocains se fient aux rumeurs et ne comprend pas la manière de penser de ces derniers. Il n’a pas manqué de demander à Dieu de venir en aide à certains agents des collectivités locales, victimes de violences et de dérapages relayés sur les réseaux sociaux, alors même qu’ils se tuent de jour comme de nuit à demander aux citoyens de rentrer et rester chez eux. "Il n’y a pas de comparaison à faire avec les autres siècles", a-t-il affirmé.

Pour Laftit, ce qui est exigé, c’est la coopération pour surmonter cette crise. Le groupe parlementaire PAM, auteur de l’interpellation du ministre de l’Intérieur, a mis en garde contre toute action tendant à saboter les efforts du gouvernement dans cette crise. Il relève par ailleurs l’existence de nombreuses images positives telles que celle de la femme caïd qui agissait dans une vidéo, avec un sentiment de maternité et un sens élevé d’autorité.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact