Maroc : voilà ce que vous risquez si vous violez les confinement

23 mars 2020 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le conseil de gouvernement a adopté, dimanche 22 mars 2020, un décret qui prévoit des sanctions, notamment des peines d’emprisonnement, pour tout contrevenant aux mesures de confinement.

"Toute violation des ordres et décisions des autorités publiques est passible d’une peine d’un à trois mois d’emprisonnement et d’une amende allant de 300 a 1 300 dirhams, ou l’une des deux peines", peut-on lire dans le décret.

La prise de ce décret fait suite à l’organisation de marches dans plusieurs villes du Maroc comme Tanger, Tétouan, Fès et Salé dans la nuit du samedi 21 mars au dimanche 22 mars. Ce qui constitue une violation du confinement obligatoire décrété par le ministère de l’Intérieur pour contrer la progression de l’épidémie de COVID-19.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amendes - Prison de Salé - Conseil de gouvernement - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le Maroc décrète l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc vient de déclarer l’état d’urgence sanitaire et la restriction de la circulation à partir de demain vendredi 20 mars 2020 à 18h jusqu’à nouvel ordre.

Le conseil de Saâdeddine El Othmani aux Marocains

Les Marocains sont appelés à faire preuve de responsabilité et de patriotisme dans le respect des mesures préventives contre le coronavirus. C’est l’appel que leur a lancé le...

Maroc : un élu condamné à la prison pour incitation à la violation du confinement

Un élu du Parti justice et développement (PJD, islamiste) a été mis, dimanche 29 mars 2020, sous mandat de dépôt à la prison locale de la ville d’Errachidia. Il a incité la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire sera-t-il à nouveau prorogé ?

Au menu du prochain Conseil de gouvernement qui se tiendra jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, plusieurs sujets seront abordés dont l’examen du projet de décret relatif à la prorogation de la durée de l’état d’urgence...

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Nabyl Lakhdar n’est plus directeur de l’administration de la douane

Le gouvernement a annoncé la nomination de Nabyl Lakhdar, ancien directeur général de l’administration de la Douane, au poste de Secrétariat général du ministère de l’Économie et des Finances.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Port d’armes : le Maroc durcit son arsenal juridique

Le gouvernement fait du contrôle des armes à feu une priorité. Dans ce sens, il a adopté un projet de loi pour répondre aux défis actuels et aux mutations sociales et technologiques. Ce projet est déjà sur la table du Parlement.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.