Maroc : la sœur d’une députée interpellée pour violation du confinement

11 avril 2020 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Prise en flagrant délit pour non-respect du confinement, Iyehanidou Maelainine, sœur de la députée Amina Maelainine, a été placée en garde à vue à Tiznit le mercredi 8 avril 2020.

La mise en cause a été interpellée au quartier Youssoufia à Tiznit pour avoir violé le confinement, rapporte barlamane.com. Elle n’avait pas porté le masque et s’est déplacée sans l’autorisation de déplacement dérogatoire.

Interpellée, la mise en cause aurait, affirme la même source, adressé des propos injurieux aux éléments de la police et des forces auxiliaires qui l’ont verbalisée. Pour cette infraction, elle encourt les mêmes sanctions que celles prévues pour les infractions au dispositif d’exception : un à trois mois de prison et une amende de 1 300 dirhams.

Sujets associés : Parlement marocain - Amina Maelainine - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Marrakech : 20 personnes arrêtées pour participation à une fête clandestine

Le non-respect des mesures qu’impose la lutte contre la propagation du coronavirus, a conduit à l’arrestation d’une vingtaine de personnes dont cinq placées en garde à vue à...

Casablanca : interpellations massives dans un cabaret

Les services de police de Casablanca ont procédé à l’arrestation de dizaines de personnes, dont des jeunes filles mineures dans un cabaret pour violation de l’état d’urgence...

Amina Maelainine assure n’être pas intervenue dans le dossier de sa soeur

Montée au créneau suite aux rumeurs sur une certaine intervention du chef du gouvernement pour libérer sa sœur, la députée PJD, Amina Maelainine, a démenti tout contact auprès...

l’ex « super flic » Hicham Mellouli à nouveau arrêté par la police

L’ex-policier Hicham Mellouli a été arrêté par les autorités de la ville de Tanger pour violation flagrante de l’état d’urgence sanitaire. Il était en compagnie de l’influenceur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Maroc : une centaine de nouveaux trains à acquérir

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé l’acquisition progressive de 100 nouveaux trains fabriqués localement, et ceci dans les 10 prochaines années.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.