Maroc : un élu condamné à la prison pour incitation à la violation du confinement

30 mars 2020 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un élu du Parti justice et développement (PJD, islamiste) a été mis, dimanche 29 mars 2020, sous mandat de dépôt à la prison locale de la ville d’Errachidia. Il a incité la population à violer le confinement décrété afin de freiner la propagation du coronavirus.

Amine El Hasnaoui, 38 ans, conseiller municipal de la ville d’Errachidia et membre du PJD a publié, vendredi 27 mars sur son compte Facebook, un message d’appel à la violation de l’état d’urgence sanitaire.

Dimanche, le parquet a ordonné la mise sous mandat de dépôt de l’élu PJDiste à la prison locale de la ville, rapporte Barlamane. Alors que la police le transportait vers la prison, le mis en cause a fait un infarctus. Il a été admis d’urgence à l’hôpital Moulay Ali Chrif de la ville. Il quittera l’hôpital après avoir reçu les soins nécessaires, rapporte Barlamane.

Au Maroc, la violation du confinement est passible d’une peine de prison allant de 1 à 3 mois et d’une amende forfaitaire de 300 à 1 300 DH.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Errachidia - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Prison - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : interpellations massives pour non-respect du confinement

Les services de la sûreté provinciale de Salé ont procédé, lundi 23 mars, à l’arrestation de 113 personnes majeures et de 9 mineurs. Ces derniers ont enfreint le confinement...

Maroc : un élu arrêté pour incitation à la violation du couvre-feu

Les services de la gendarmerie royale à Al Hoceïma ont arrêté, samedi 10 avril 2021, Mekki El Hannoudi, maire de Louta, qui avait appelé ses administrés à violer le couvre-feu...

Maroc : voilà ce que vous risquez si vous violez les confinement

Le conseil de gouvernement a adopté, dimanche 22 mars 2020, un décret qui prévoit des sanctions, notamment des peines d’emprisonnement, pour tout contrevenant aux mesures de...

Le Maroc décrète l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc vient de déclarer l’état d’urgence sanitaire et la restriction de la circulation à partir de demain vendredi 20 mars 2020 à 18h jusqu’à nouvel ordre.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Abdelkader Amara claque la porte du PJD, voici pourquoi

Abdelkader Amara n’est plus membre du parti de la justice et du développement (PJD). Lundi, l’ancien ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau a annoncé sa démission du parti islamiste après une réflexion sur ce que...

Maroc : les démolitions sur les plages sont elles légales ?

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur a été interpellé par Abdellah Bouanou, président du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), sur le respect de la loi dans le processus de démolition de plusieurs résidences...

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.