Recherche

Maroc : un élu condamné à la prison pour incitation à la violation du confinement

© Copyright : DR

30 mars 2020 - 21h30 - Société

Un élu du Parti justice et développement (PJD, islamiste) a été mis, dimanche 29 mars 2020, sous mandat de dépôt à la prison locale de la ville d’Errachidia. Il a incité la population à violer le confinement décrété afin de freiner la propagation du coronavirus.

Amine El Hasnaoui, 38 ans, conseiller municipal de la ville d’Errachidia et membre du PJD a publié, vendredi 27 mars sur son compte Facebook, un message d’appel à la violation de l’état d’urgence sanitaire.

Dimanche, le parquet a ordonné la mise sous mandat de dépôt de l’élu PJDiste à la prison locale de la ville, rapporte Barlamane. Alors que la police le transportait vers la prison, le mis en cause a fait un infarctus. Il a été admis d’urgence à l’hôpital Moulay Ali Chrif de la ville. Il quittera l’hôpital après avoir reçu les soins nécessaires, rapporte Barlamane.

Au Maroc, la violation du confinement est passible d’une peine de prison allant de 1 à 3 mois et d’une amende forfaitaire de 300 à 1 300 DH.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact