Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

16 mai 2023 - 19h20 - Economie - Ecrit par : S.A

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

En marge de la 15ᵉ édition du Salon international de l’agriculture au Maroc, un contrat-programme a été signé pour atteindre des objectifs ambitieux. D’une valeur de 7,5 milliards de dirhams, cet accord d’investissement vise à renforcer la filière phoénicicole en améliorant les circuits de distribution, la qualité, l’innovation, la recherche et développement, ainsi que la préservation des ressources naturelles de la palmeraie. Sa durée est de 10 ans. La plantation de 3 millions de plants de palmiers-dattiers pour réhabiliter la palmeraie traditionnelle, dont 2,6 millions de plants dans la région de Drâa-Tafilalet, 142 mille dans l’Oriental, 193 mille dans le Souss-Massa et 35 mille dans Guelmim-Oued Noun est prévue dans le cadre de cet accord-programme. De même, il est prévu une extension des plantations en dehors des zones traditionnelles. Deux millions de vitroplants seront mis en terre sur une superficie de 14 mille hectares dans les régions de Drâa-Tafilalet, de Souss-Massa, de l’Oriental et de Guelmim-Oued Noun, pour une superficie totale visée de 21 mille hectares.

À lire : Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

La finalité du projet, c’est de produire par an 300 mille tonnes d’ici 2030, ce qui permettra non seulement de réduire la dépendance des palmeraies traditionnelles, mais aussi de booster les exportations. Le Maroc travaillera à augmenter ses exportations à hauteur de 70 mille tonnes d’ici 2030 contre 3 600 tonnes en 2020. Autres objectifs à atteindre : promotion de la durabilité et de la préservation des ressources naturelles, utilisation de l’irrigation localisée goutte-à-goutte, adoption de pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et l’utilisation de l’énergie solaire pour l’irrigation et pour le fonctionnement des unités de valorisation, mise en place d’ici 2030 de 10 unités de valorisation des sous-produits.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture

Aller plus loin

Une « fatwa » contre les dattes algériennes au Maroc

Le cheikh salafiste Mohamed Al Fizazi vient de lancer une « fatwa » contre les dattes algériennes et dit préférer les dattes israéliennes. Il s’en explique.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Ramadan au Maroc : Des dattes pour tous les budgets

À l’approche du mois sacré de Ramadan, le célèbre marché Derb Mila au quartier El Farah à Casablanca propose une gamme riche et variée de dattes marocaines et arabes aux...

Les dattes algériennes cancérigènes ? Réaction de la Fédération marocaine des droits du consommateur

Face à la polémique qui enfle autour des dattes algériennes, la Fédération marocaine des droits du consommateur a soumis les différentes dattes commercialisées au marché de gros...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Le Maroc contraint de réorienter sa production agricole

Face à la sécheresse et au stress hydrique d’une part, et à l’inflation d’autre part, le gouvernement marocain est contraint de revoir sa politique agricole et alimentaire pour garantir l’eau et le pain.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.