Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

3 novembre 2022 - 17h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Présent lors du 11ᵉ Salon international des dattes (Sidattes 2022), organisé du 27 au 30 octobre à Erfoud, le ministère de l’Agriculture a dévoilé ses perspectives dans la filière de datte. Selon la feuille de route, le royaume veut améliorer sa production d’ici 2030 pour atteindre 300 000 tonnes par an, contre 149 000 t en 2021. Et pour relever ce défi majeur, le royaume compte s’appuyer sur les mesures contenues dans la nouvelle stratégie Génération Green 2020-2030.

A lire : Maroc : l’astuce des commerçants pour contourner le boycott des dattes algériennes

Concrètement, rapporte le journal Les Inspirations Eco, le royaume prévoit, entre autres, la plantation de 5 millions de plants, dont 3 millions au niveau de la palmeraie traditionnelle. A cela s’ajoute l’installation de capacités additionnelles de 44 000 tonnes pour le stockage frigorifique, de 132 000 tonnes pour le conditionnement et de 25 000 tonnes pour la transformation.

D’après les données du ministère, le chiffre d’affaires dans la filière est en nette progression, avec les ventes qui ont dépassé les 28 millions de dirhams et la conclusion de commandes, de plus de 660 Tonnes. Notons que le salon a connu la participation de 236 exposants et 9 pays étrangers (les Émirats arabes Unis, l’Égypte, le Soudan, la Jordanie, la Palestine, l’Arabie saoudite, la Mauritanie, la Turquie et la Belgique).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Agriculture - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime

Aller plus loin

Maroc : flambée des prix des dattes à la veille du mois de ramadan

À l’approche du mois de ramadan, les prix des dattes connaissent une flambée au Maroc en raison, notamment, de la sécheresse qui touche le royaume.

Maroc : l’astuce des commerçants pour contourner le boycott des dattes algériennes

Au Maroc, les commerçants ont trouvé une astuce pour contourner le boycott des dattes algériennes qui, selon certains internautes, seraient « frelatées et toxiques », parce...

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et...

Le gouvernement marocain s’exprime sur la « dangerosité » des dattes algériennes

Le gouvernement a réagi à la rumeur concernant la dangerosité des dattes importées par le Maroc, notamment en provenance d’Algérie. Celles-ci font l’objet d’une campagne de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Maroc : des stations de dessalement pour sauver l’agriculture

Le ministère marocain de l’Agriculture a adopté le dessalement de l’eau de mer à des fins d’irrigation. Dans cette dynamique, le département de Mohamed Saddiki a prévu la construction de nouvelles stations de dessalement dans certaines zones agricoles.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Maroc : Coup de frein à la voiture électrique, voici pourquoi

Le ministère marocain de l’Agriculture a décidé de surseoir à son projet d’acquisition de véhicules électriques en raison de l’insuffisance de bornes de recharge dans le royaume.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...