Recherche

Maroc : crainte d’un deuxième confinement généralisé

© Copyright : DR

25 août 2020 - 22h00 - Economie

Le Maroc risque un autre confinement si les cas de contamination continuent de grimper. Un tel scénario donne des sueurs froides au président de l’Union Générale des Entreprises et Professions (UGEP), qui dans une interview accordée au journal l’Opinion, souligne que cela risque de précipiter la faillite au niveau des petites et moyennes entreprises

En moins d’un mois le Maroc a enregistré plus de 28 000 cas confirmés. Bien plus qu’il n’en a compté en cinq mois. Avec le renforcement des mesures préventives, la fermeture de certaines villes, des plages, la possibilité d’un deuxième confinement se dessine.

Mais pour Ahmed Afilal El Alami Idrissi, les PME et TPE peinent à se relever des répercussions engendrées par le confinement qui a duré près de quatre mois. Elles ne pourront survivre à un autre confinement.«  Un deuxième confinement sonnerait le glas pour un bon nombre d’entreprises, qui seraient obligées de se mettre en situation de faillite et de procéder au licenciement de leur personnel  », a-t-il déclaré. Il a invité les responsables d’entreprises à faire respecter les mesures et règles établies pour ne pas essuyer les conséquences désastreuses d’un nouveau confinement.

Au cours de son interview, le président de l’UGEP a aussi évoqué les métiers qui ont disparu à cause de la pandémie du Covid-19. Il s’agit surtout des métiers liés au tourisme et de ceux qui naissent de la fréquentation des plages. La situation devient préoccupante et l’UGEP a maintes fois fait des propositions au gouvernement pour sortir les PME et les TPE de l’impasse. Les propositions tournent autour de la mise en place d’instruments financiers pouvant permettre à ces entreprises de retrouver le chemin de la croissance, précise la même source.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Menaces , Faillite

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact