Le Maroc a utilisé des drones israéliens pour attaquer le Polisario

15 avril 2021 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Dans le cadre de sa coopération militaire avec Israël, le Maroc a acquis des drones qu’il a utilisés contre le Front Polisario dans le conflit du Sahara ouvert depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020.

L’utilisation de drones israéliens par l’armée marocaine a été révélée après la riposte des Forces armées royales (FAR) contre le Polisario, qui s’est produite 7 mars entre les fleuves Erni et Ternit, et a causé la mort du commandant de la Garde nationale Dah El Bendir. L’opération a été menée par « un drone Harfang de conception israélienne qui permettait à un chasseur F-16 de l’armée marocaine d’exécuter l’attaque à longue distance en utilisant un ou plusieurs missiles sol-air », ont indiqué des sources militaires au journal en ligne Le Desk.

L’attaque n’a pas été confirmée par le Maroc, peut-être en raison des négociations en cours avec les États-Unis pour l’acquisition des drones Reaper MQ9. De son côté, le ministère de la Sécurité et de la documentation de la République arabe sahraouie (RASD) a dénoncé l’utilisation de drones américains et israéliens dans le conflit avec le Maroc. « Ce n’est pas la première fois que le Maroc utilise des drones au Sahara occidental », a affirmé à El Español, Sidi Ougal, le secrétaire général du ministère.

En février 2020, le Maroc a reçu trois drones Heron pour environ 50 millions d’euros, transférés d’Israël vers le royaume via la France. Développés par la société aéronautique israélienne, Israel Aerospace Industries (IAI), ils disposent d’un système de contrôle au sol et peuvent voler en continu pendant 52 heures. Ces engins, utilisés dans le conflit au Sahara, sont aussi équipés de systèmes de caméras haute définition et sont capables de basculer sur une liaison satellite pour transmettre des informations en temps réel ou de voler à basse altitude au-dessus de la mer.

Selon le site espagnol Defensa.com, les FAR ont commandé depuis 2017, trois Hermes 900 au fabricant israélien d’avions, Elbit System. Ces drones sont utilisés pour la surveillance, l’écoute et la transmission des communications dans les pays voisins. Les drones israéliens se trouvent dans les bases aériennes de Meknès et Dakhla et sont gérés par une équipe spéciale des FAR.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Israël - Polisario - Défense - Armement - Sahara Marocain - Forces Armées Royales (FAR) - République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Aller plus loin

Un soldat du Polisario revient sur une attaque d’un drone marocain

Mohamed Fadel, un combattant sahraoui, affirme avoir été grièvement blessé en avril dernier par un drone marocain, lors de la même attaque qui a tué le chef de l’armée...

Le Maroc veut équiper ses drones turcs

Le Maroc a signé un contrat avec le Canada pour équiper ses drones turcs, contournant ainsi l’embargo sur le pays de Recep Tayyip Erdoğan.

Des « drones espions » israéliens livrés au Maroc ?

Le Maroc aurait reçu « des drones espions » de fabrication israélienne. La livraison de ces bijoux technologiques a été faite quelques mois avant le rétablissement des relations...

Après les drones israéliens, le Maroc commande des drones turcs

Le Maroc a commandé 13 drones de type Bayraktar TB-2 et leurs équipements au sol à la Turquie. De quoi renforcer son armement face à l’Algérie et le Polisario qui...

Ces articles devraient vous intéresser :

Vaste remue-ménage au sein de l’armée marocaine

Le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major des Forces armées royales (FAR), a procédé à vaste remaniement. Des généraux et colonels-majors appartenant aux FAR et à la gendarmerie ont été mis à la retraite.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Les militaires marocains s’imprègnent des capacités technologiques de l’armée israélienne

Les militaires marocains participant à la Conférence internationale Innovation et Défense organisée en Israël ont été entretenus sur les nouvelles capacités technologiques de l’armée israélienne.

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Comment le Maroc et Israël renforcent leur coopération militaire

Depuis la normalisation de leurs relations en décembre 2020, le Maroc et Israël travaillent à renforcer leur coopération militaire au grand dam de l’Algérie, qui craint pour sa sécurité.