Maroc : vers la dynamisation de l’industrie des hydrocarbures

25 avril 2022 - 06h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Face à la crise du carburant, le Maroc va investir 3 milliards de dirhams dans de nouveaux projets devant augmenter la capacité de stockage des hydrocarbures et ainsi moins dépendre du marché international.

La ministre de l’Énergie Leila Benali avait annoncé que le stock de sécurité du Maroc en gasoil, le carburant le plus consommé, à la date du 11 avril, est d’à peine 26 jours alors qu’il doit être de 60 jours selon la loi.

De ce fait, certains se sont inquiétés de l’insuffisance du niveau de sécurité des produits pétroliers, imputant la responsabilité aux distributeurs. Pour eux, ce déficit n’a rien de conjoncturel. Il est plutôt imputable à un problème structurel lié directement à l’insuffisance des capacités de stockage nationales.

A lire : Hydrocarbures : le roi Mohammed VI ordonne la constitution d’une commission

Il n’est pas concevable que les distributeurs n’aient jamais dépassé 30 jours de stock même lorsque le prix du baril était à des prix raisonnables, voire bas, ont-ils, souligné.

Lors d’une conférence de presse, la ministre a précisé que le gouvernement a prévu un investissement de 3 milliards d’ici 2023, dont 2 milliards pour les produits pétroliers liquides et un milliard pour le gaz butane pour les infrastructures de stockage.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Carburant - Leila Benali

Aller plus loin

Le Nigeria encourage le Maroc à investir dans le fossile

À l’heure où les grandes puissances imposent le passage à des énergies faibles en émission carbone, le Nigeria a appelé les pays africains, producteurs de pétrole, dont le...

Carburants : bonne suprise à la pompe

Bonne surprise à la pompe. Les prix de vente des différents carburants au Maroc ont baissé vendredi, repassant enfin sous la barre symbolique des 14 DH le litre.

Hydrocarbures : le roi Mohammed VI ordonne la constitution d’une commission

Le président du Conseil de la Concurrence et plusieurs membres du Conseil ont séparément envoyé des notes contradictoires au roi Mohammed VI au sujet du dossier concernant les...

Prix du carburant au Maroc : les responsables sommés de s’expliquer au parlement

Sur demande de certains partis politiques de l’opposition, les responsables des secteurs des énergies, des hydrocarbures et de l’électricité ont été convoqués à la chambre des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc facilite encore plus la création d’entreprise

Le gouvernement marocain a franchi un pas important vers la simplification des démarches administratives pour les entrepreneurs. Jeudi 30 mars, le Conseil de gouvernement a approuvé un projet de décret fixant les modalités et les procédures de création...

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Le Français Faurecia va créer 1400 nouveaux emplois au Maroc

L’entreprise française Faurecia, spécialisée dans la fabrication d’équipements automobiles, va renforcer sa présence au Maroc, à travers la création d’une nouvelle usine à Salé. Dans ce sens, un protocole d’accord a été signé entre le groupe et l’État.

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

Dessalement de l’eau : le Maroc lance la construction de trois stations cette année

Afin de faire face à la pénurie d’eau potable, le Maroc prévoit de construire, cette année, trois nouvelles stations de dessalement de l’eau. L’objectif est d’atteindre une production d’un milliard de mètres cubes d’ici à 2030.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.