Recherche

Maroc : confinement ou pas, les écoles françaises veulent être payées

© Copyright : DR

10 avril 2020 - 08h30 - Société

Les parents des élèves de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) ne seront pas exemptés des frais du 3ᵉ trimestre, selon une correspondance électronique adressée par le chef du Groupement de gestion Casablanca – Mohammedia.

Grosse déception  ! Les parents d’élèves ont été informés de cette nouvelle qui ne devrait pas les réjouir eux, qui sont déjà confrontés au télé-travail, au télé-enseignement, aux tâches ménagères, au manque de matériels informatiques à la maison et aux désagréments de la connexion internet.

Outre le mail envoyé aux parents, l’établissement a également fait suivre la facture due pour le troisième trimestre. Selon Claude Thoinet, proviseur du lycée Lyautey et chef du Groupement de gestion Casablanca – Mohammedia, toute la communauté enseignante ainsi que les services administratifs et techniques, sont mobilisés pour garantir la continuité pédagogique et l’organisation qu’elle implique.

Même si certains services sont à l’arrêt depuis la prise des nouvelles mesures imposées par le gouvernement, le proviseur soutient que la facturation du 3e trimestre est essentielle pour la viabilité des dispositifs mis en œuvre par l’établissement et ses personnels. "Il est important que l’établissement puisse recouvrer ces frais. Sans recouvrement, l’intégralité du dispositif d’enseignement français à l’étranger serait menacée sur un plan financier et les établissements ne parviendraient plus à se financer à moyen terme, précise le proviseur de l’établissement.

Par ailleurs, une attention toute particulière sera accordée à l’étude du dossier des familles qui rencontreraient des difficultés financières en raison de la crise du covid-19, annonce le responsable du lycée Lyautey. À cet effet, ces parents d’élèves sont invités à prendre contact avec le service de la caisse pour étudier les modalités de paiement. Quant aux parents ayant déjà réglé la totalité de l’année scolaire, ils sont invités à se connecter à un portail, EDUKA, pour y renseigner leurs coordonnées bancaires afin de recevoir les "trop-perçus" avec "une livraison prévue pour le mois de mai".

Mots clés: France , Casablanca , Education , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact