Maroc : 80 000 entreprises sauvées de la faillite

9 décembre 2020 - 07h30 - Economie - Ecrit par : J.K

Elles sont au total 80 000 petites et moyennes entreprises, sauvées de la faillite grâce aux programmes de garantie de prêts du Maroc. L’annonce a été faite par le ministre de l’Économie, Mohamed Benchaâboun, la semaine dernière, lors d’une séance à la Chambre des conseillers.

Lors de la séance dédiée à la discussion relative aux mesures prises par le Maroc pour accompagner les entreprises pendant la crise, et au projet de loi de finances 2021, le ministre de l’Économie Mohamed Benchaâboun a indiqué que les crédits garantis mis en place dans le cadre du plan de relance de l’économie ont atteint près de 50 milliards de dirhams, et profité à 80 000 entreprises, surtout les très petites, petites et moyennes entreprises.

En parallèle, le projet de loi qui permettra de doter le Fonds Mohammed VI pour l’investissement de la personnalité morale, a été réalisé et sera présenté très prochainement devant la Chambre des Conseillers. Par la même occasion, il s’agira d’aborder les objectifs, les mécanismes et les domaines d’intervention de ce Fonds et le pilotage de sa gestion.

Par ailleurs, les deux programmes de garantie dont la Relance TPE et Damane Relance visant à accompagner les entreprises marocaines dans la reprise de leur activité et à les protéger de la faillite, lancés le 15 juin dernier, ont atteint les objectifs espérés, en soutenant les entreprises marocaines et en préservant les emplois, a souligné Benchaâboun.

Pour rappel, le premier programme (Relance TPE) bénéficie aux micro-entreprises incluant petits vendeurs, artisans, coopératives et travailleurs indépendants, disposant d’un chiffre d’affaires annuel inférieur à 10 millions de dirhams et garantit jusqu’à 95% des prêts. Le second programme (Damane Relance) quant à lui, profite aux petites, moyennes et grandes entreprises avec un chiffre d’affaires supérieur à 10 millions de dirhams et garantit entre 80% à 90% des prêts, afin de couvrir leurs coûts opérationnels, avec possibilité de remboursement sur sept ans avec une période de grâce de deux ans.

Sujets associés : Faillite - Prêt - Mohamed Benchaaboun - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le «  Fonds Mohammed VI pour l’investissement  » : une bouée de sauvetage pour les entreprises marocaines

Le plan de relance économique qui constitue l’une des grandes priorités du moment, a pour socle, le Fonds d’Investissement stratégique, encore appelé, «  Fonds Mohammed VI pour...

Pour une relance intégrée et inclusive : le Royaume bénéficiera de l’expertise du FMI

Le volet social sera au cœur des politiques économiques dans la région MENA, dont le Maroc. Le Fonds monétaire international (FMI) est totalement pour cette orientation et...

Maroc/ Crédit Bancaire : baisse des taux d’intérêt

Les taux d’intérêt au Maroc ont encore baissé au troisième trimestre de cette année, atteignant 4,30%, a indiqué l’enquête de Banque Al-Maghrib. Les taux ont alors chuté de 0,79...

En difficulté, Delattre Levivier Maroc veut retrouver le prestige d’antan

Tombé en cessation de paiement et au cœur d’un plan de redressement judiciaire depuis 26 avril dernier, l’industriel Delattre Levivier Maroc (DLM) se dit optimiste et confiant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Roi Mohammed VI annule toutes les festivités de la fête du Trône

Toutes les activités, festivités et cérémonies prévues à l’occasion du 23ᵉ Anniversaire de l’accession du Roi Mohammed VI viennent d’être reportées, selon un communiqué du Palais Royal.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Omicron : les contaminations repartent à la hausse au Maroc

L’épidémie du Covid-19 repart à la hausse au Maroc avec un taux de positivité de 40 % dans certaines régions. Une nouvelle vague de contaminations due au variant Omicron qui reste toutefois gérable selon les experts.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Les recettes touristiques en nette progression grâce aux MRE

Après une période difficile due à la crise sanitaire, le tourisme marocain se remet progressivement. En 2021, les recettes ont nettement augmenté, mais restent toutefois loin derrière les performances d’avant Covid.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.