Recherche

Maroc : une escroquerie à 80.000 dirhams pour être embauché dans le public

28 novembre 2018 - 18h40 - Société

© Copyright : DR

Deux femmes ont été arrêtées mardi par les services de police de Kénitra pour leur implication présumée dans une affaire d’escroquerie et de falsification de documents officiels dans le cadre d’opérations de recrutements fictifs.

« Les services de sécurité de la ville de Kénitra avaient auditionné deux personnes, en tant que victimes, qui s’étaient présentées à une école de formation de policiers et soumis une fausse convocation certifiant qu’ils ont été admis dans un concours du cycle de police », écrit la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué selon lequel « les recherches ont permis d’identifier deux autres victimes et d’arrêter une mise en cause qui joue le rôle d’intermédiaire dans ces opérations de recrutement fictif, en possession de récépissés de virements d’argent ».

L’enquête a permis l’arrestation d’une femme à Temara chez qui la police a découvert « un grand nombre de convocations falsifiées relatives aux concours de plusieurs établissements publics, 13 fausses convocations aux concours de police, outre des papiers d’identité et des documents administratifs appartenant à autrui ».

Les deux femmes, selon la police, empochaient de 40.000 à 80.000 dirhams pour fournir des convocations falsifiées ou promettre des embauches sans concours d’entrée.

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact