Recherche

Le Maroc espionné par la NSA

© Copyright : DR

7 juillet 2014 - 14h28 - Maroc

Le Maroc fait partie des 193 pays espionnés par la National Security Agency (NSA), selon un document classé "top secret", révélé par l’ex-consultant de l’agence, Edward Snowden et dévoilé récemment par le Washington post.

Selon ce document, le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique a donné son feu vert, en 2010, à la NSA pour espionner la quasi-totalité des gouvernements étrangers, dont le gouvernement marocain, même si le Royaume est considéré comme allié majeur des Américains hors OTAN.

Selon vox.com, un site anglophone d’intérêt général, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, qui sont les quatre seuls pays au monde à ne pas être concernés par ce programme américain, auraient conclu un pacte de non espionnage avec les Etats-Unis, datant de la deuxième guerre mondiale.

Ce pacte baptisé "5-Eyes" aurait pour objectif de coordonner les actions d’espionnage et échanger des renseignements entre les cinq pays membres qui s’engageraient à ne pas s’espionner mutuellement. La France et l’Allemagne auraient demandé à rejoindre ce club très fermé suite à l’éclatement du scandale d’espionnage américain ciblant la Chancelière Allemande, Angela Merkel, mais leur demande aurait été rejetée.

Même s’ils sont membres de l’OTAN et de l’Union Européenne, ces deux pays seraient jugés différents culturellement et politiquement des 5 pays signataires de l’accord de non espionnage. Ces derniers ne pouvaient de ce fait leur accorder leur confiance, notamment en raison des animosités historiques et économiques entre les USA d’une part et la France et l’Allemagne de l’autre.

Le Maroc semble être sans défense face aux agissements de la NSA, au même titre que les autres pays, d’ailleurs, mais essaie tout de même, de renforcer son propre arsenal de surveillance. En effet, le Royaume s’est doté dernièrement de deux satellites d’observation de type « Pléiades » auprès des français Thales et Airbus. Cet investissement de 500 millions d’euros devrait permettre à l’armée marocaine de mieux contrôler les frontières du pays, notamment celles avec l’Algérie.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact