Le Maroc et les Etats-Unis s’engagent à promouvoir l’autonomisation économique des femmes

9 novembre 2019 - 10h50 - Maroc - Ecrit par : I.L

La question de la femme a été au cœur de la visite de la Conseillère et fille du Président Tump et du PDG de Cairncross.

La reconnaissance des États-Unis envers le leadership du roi Mohammed VI et le processus de réformes, qu’il a entrepris, au cours des vingt dernières années, en particulier, sur la question de la promotion des droits des femmes et de leur autonomisation économique, ont été salués par la fille et Conseillère de Trump ainsi que par le PDG de Cairncross, a indiqué un communiqué conjoint adopté à l’issue de la visite de travail d’Ivanka Trump dans le Royaume.

Selon le communiqué, cette visite d’Ivanka Trump aura permis de discuter des moyens d’approfondir le partenariat bilatéral et les stratégies visant à promouvoir l’autonomisation économique des femmes par le biais de l’Initiative pour la Prospérité et le développement des femmes dans le monde (W-GDP) ».

Au cours des échanges avec le Roi, le même communiqué rappelle que la délégation du Gouvernement des États-Unis a félicité le Gouvernement marocain et le Parlement pour l’adoption rapide des lois importantes qui amélioreront les droits des femmes aux terres collectives et leur permettront de participer aux possibilités économiques générées par ces terres, notamment, les lois 62.17, 63.17, et 64.17.

En outre, à travers le deuxième Compact avec le Millennium challenge corporation, l’autonomisation économique des femmes est une composante essentielle, conformément aux objectifs du W-GDP.

A cet effet, le Gouvernement du Maroc continuera à démontrer son engagement en faveur de l’autonomisation économique des femmes marocaines en améliorant l’accès des femmes aux droits fonciers et aux programmes d’emploi qui leur offrent des possibilités de développement des compétences et de placement, et en éliminant les obstacles juridiques et réglementaires, relève le même document.

Il précise par ailleurs que les Etats-Unis poursuivront leur soutien à l’engagement du royaume pour une croissance économique inclusive, qui autonomise les femmes et les intègre à l’économie locale et nationale.

Par ailleurs, les parties ont également annoncé que le Millennium challenge corporation, en collaboration avec l’Agence Millennium challenge account Maroc et le Ministère de l’Éducation, mettront en place l’été prochain au Maroc un atelier de mentorat de jeunes filles en sciences (WiSci camp), soutenu par Google et Intel. Le camp scientifique comprendra des jeunes filles du Maroc, de la Côte d’Ivoire et des États-Unis, précise le même communiqué.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Femme marocaine

Aller plus loin

"Le silence des cellules", un film sur les femmes prisonnières au Maroc sur la chaîne BBC

"Le silence des cellules", un documentaire de 54 minutes, retrace le parcours des femmes incarcérées dans les prisons marocaines, et surtout de leurs conditions, parfois très...

Maroc : 93% des femmes souffrent en silence

Même en subissant les violences les plus graves, les femmes marocaines portent rarement plainte contre leur agresseur. Invitée au Forum de la Map, le mardi 9 juillet 2019, à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan et menstrues : le tabou du jeûne brisé

Chaque Ramadan, la question du jeûne pendant les menstrues revient hanter les femmes musulmanes. La réponse n’est jamais claire, noyée dans un tabou tenace.

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

« Épouse-moi sans dot » : un hashtag qui fait polémique au Maroc

Le hashtag « Épouse-moi sans dot » qui s’est rapidement répandu sur les réseaux sociaux ces derniers jours, a suscité une avalanche de réactions au Maroc. Alors que certains internautes adhèrent à l’idée, d’autres la réprouvent fortement.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : présenter un acte de mariage dans les hôtels c’est fini

L’obligation de présenter un contrat de mariage lors de la réservation de chambres d’hôtel au Maroc pour les couples aurait été annulée. Cette décision survient après la colère du ministre de la Justice, Adellatif Ouahbi.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...