Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

26 avril 2023 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : A.P

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

« Le secteur a récupéré, en seulement 10 mois, 84 % des touristes par rapport à 2019, considérée comme une année de référence. Ce taux est supérieur au taux de récupération moyen mondial, qui est estimé à 63% », a déclaré mardi Aziz Akhannouch, faisant l’état des lieux du secteur devant la Chambre des conseillers. En 2022 (mars à décembre), près de 11 millions de touristes ont visité le Maroc, soit une augmentation de +292 % par rapport à 2021 où 3,7 millions de touristes sont arrivés dans le royaume et de +391 % par rapport à 2020 où ils étaient 2,7 millions.

À lire : Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

Le chef de l’Exécutif a rappelé le lancement de la campagne « Ntla9aw f bladna » visant à inciter les Marocains du Maroc et de l’étranger à découvrir le potentiel touristique du royaume, ainsi que d’autres campagnes promotionnelles destinées à promouvoir et valoriser la destination Maroc sur tous les marchés stratégiques, notamment américains et asiatiques. Aziz Akhannouch a aussi rappelé le lancement de la plateforme « Visit Morocco », dédiée au tourisme international, et de la marque « Maroc, Royaume des Lumières », lancée simultanément dans 20 pays.

À lire : Les touristes reviennent en force au Maroc

« Convaincu que le développement du secteur ne peut se faire sans des ressources humaines qualifiées qui contribuent efficacement à atteindre les standards de qualité requis dans le secteur du tourisme », le gouvernement travaille actuellement à renforcer les capacités des professionnels du secteur du tourisme pour lui permettre de suivre les tendances et les évolutions mondiales dans un environnement concurrentiel.

À lire : Le tourisme reprend des couleurs au Maroc

Tirant leçon de la crise sanitaire du Covid-19 qui a durement touché ce secteur vulnérable, le gouvernement travaille également à le « renforcer face aux chocs exogènes », en réfléchissant à « une approche holistique pour un modèle marocain innovant de tourisme durable à même de relever les défis sous toutes leurs formes, qu’ils soient sanitaires, environnementaux ou économiques ». Le gouvernement est déterminé à diversifier l’offre touristique et à l’adapter aux nouvelles exigences des touristes, a assuré Akhannouch.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

Tourisme au Maroc : l’Allemagne en panne

Le Maroc a accueilli un total de 14,5 millions de visiteurs en 2023, soit une augmentation de 34 % par rapport à l’année précédente. Une année record, malgré la baisse...

Tourisme au Maroc : « Il faut mettre plus d’avions » pour « récupérer notre part de marché »

La reprise du tourisme s’amorce au Maroc, mais risque de connaître un coup de frein. Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), par ailleurs...

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les...

Le tourisme reprend des couleurs au Maroc

Touché de plein fouet par la crise sanitaire liée au Covid-19, le tourisme marocain retrouve progressivement son rythme de croisière. En témoignent les performances enregistrées...

Ces articles devraient vous intéresser :

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

L’Espagne « humiliée » par le Maroc, selon José Maria Aznar

L’ancien président du gouvernement espagnol, José María Aznar, a déploré jeudi à Séville le fait que Mohammed VI n’ait pas reçu Pedro Sanchez à son arrivée à Rabat, considérant cet acte du Maroc comme une « humiliation ».

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Tanger Med : Un recrutement qui fait polémique

Zineb Simou, la parlementaire du parti Rassemblement national des Indépendants (RNI), a interpellé le gouvernement d’Aziz Akhannouch sur un recrutement au port de Tanger Med jugé exclusif.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Ambitieux, le Maroc vise 26 millions de touristes en 2030

La ministre du Tourisme Fatim-Zahra Ammor a procédé au lancement des travaux de la nouvelle feuille de route du secteur avec la Confédération Nationale du Tourisme et ses principales associations et fédérations membres.

Le tourisme de montagne, un potentiel inexploité au Maroc

Le tourisme de montagne au Maroc est un secteur à fort potentiel qui est inexploité, selon Nadia Fettah Alaoui, la ministre marocaine du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale.