Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

30 mars 2023 - 23h10 - Maroc - Ecrit par : P. A

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

« Entre 2010 et 2019, le Maroc n’a attiré que 3,6 millions de touristes supplémentaires… Le temps est venu de sortir de notre torpeur et de faire preuve de plus d’ambition et d’audace si nous voulons jouer dans la cour des grands », a déclaré Fatim-Zahra Ammor, dressant la situation du tourisme marocain. Le secteur a été durement touché par la crise sanitaire et a bénéficié du plan d’urgence mis en place par le gouvernement l’année dernière, rappelle La Vie Eco. Selon la ministre, la vision du gouvernement est de « doubler le nombre d’arrivées touristiques pour atteindre 26 millions en 2030, et positionner ainsi le Maroc parmi les plus grandes destinations mondiales ».

À lire : Tourisme : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

La nouvelle feuille de route 2023-2026 du secteur, élaborée en concertation avec les professionnels, prévoit d’atteindre 17,5 millions d’arrivées touristiques en 2026, de créer 200 000 emplois et d’atteindre 120 milliards de dirhams (MMDH) de recettes (contre 90 MMDH en 2022), a précisé Fatim-Zahra Ammor, soulignant que cette feuille de route repose sur 9 filières thématiques (Beach & sun, Desert & Oasis, tourisme d’affaires, Nature, etc.) et 5 filières transversales (gastronomie, festivals, etc). « Ces filières mettent en avant le potentiel naturel et les spécificités authentiques du pays, et nous allons leur donner tous les moyens de se développer », a-t-elle ajouté.

À lire : De bonnes perspectives pour le tourisme marocain

Pour atteindre cette nouvelle vision, le gouvernement a mis en place la Commission nationale interministérielle du tourisme (CNIT). La Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT), elle, travaillera sur des thématiques comme le digital, la culture et la gastronomie, afin d’améliorer les produits, les offres et la capacité hôtelière. Une enveloppe de 6,1 MMDH a été prévue pour la mise en œuvre de cette feuille de route. « Cela fait longtemps que l’on milite pour que ce secteur, qui fait vivre plus de 2,5 millions de Marocains soit enfin considéré comme une véritable locomotive de l’économie marocaine. Nous en rêvions », s’est réjoui Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT).

À lire : Tourisme au Maroc : « Il faut mettre plus d’avions » pour « récupérer notre part de marché »

« Les Brésiliens nous adorent. Mais s’il n’y a pas de vols pour les faire venir, on fera des petits chiffres. La notoriété c’est un sujet. Mais en face, il y a la connectivité qui est un fondamental », a prévenu ce professionnel. Pour Adel El Fakir, directeur général de l’ONMT, l’objectif est de doubler la capacité des sièges d’ici 2030, de 14 millions actuellement à 28 millions. Dans ce sens, l’Office, en partenariat avec 10 compagnies aériennes, a lancé 35 nouvelles lignes aériennes desservant 8 destinations marocaines pour la saison estivale 2023. « On ne peut plus dire que nous n’avons pas les moyens de nos ambitions », a soutenu Hamid Bentahar, invitant les professionnels du secteur à se mobiliser pour faire du Maroc l’une des plus grandes destinations au monde.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme - Office national marocain du tourisme (ONMT) - Fatim-Zahra Ammor

Aller plus loin

Le Maroc en tête des destinations moyen-courrier en France

La destination Maroc cartonne toujours en France. Elle est en tête des destinations moyen-courrier qui ont permis aux 70 tour-opérateurs membres du Syndicat de tour-opérateurs...

Pourquoi le Maroc séduit-il tant les touristes français ?

Le Maroc est en tête du classement des 20 destinations étrangères de la France devant l’Espagne, la Tunisie ou encore l’Italie. René-Marc Chikli, président du Syndicat des...

Le Maroc parmi les destinations préférées des voyageurs du Moyen-Orient

Un classement place le Maroc parmi les 50 destinations mondiales en vogue en 2023 pour les voyageurs de la région MENA.

Tourisme au Maroc : « Il faut mettre plus d’avions » pour « récupérer notre part de marché »

La reprise du tourisme s’amorce au Maroc, mais risque de connaître un coup de frein. Hamid Bentahar, président de la Confédération nationale du tourisme (CNT), par ailleurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme au Maroc : l’ONMT et EasyJet signent un accord historique

En vue d’étendre ses activités au Maroc, EasyJet Group a signé, à Londres, un accord de partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Cette signature s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par l’office afin d’atteindre voire...

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...

Maroc : un afflux de touristes et de MRE sans précédent

Quelque 1,3 million de touristes ont visité le Maroc en avril 2024, ce qui représente une hausse record de 17 % par rapport à la même période de 2023.

Touristes au Maroc : les chiffres d’une année record

Quelque 13,2 millions de personnes ont visité le Maroc durant les onze premiers mois de 2023, battant le record absolu de 12,9 millions de touristes de toute l’année de 2019, selon le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et...

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Maroc : voici les plages qu’il faut éviter cette année

Alors que les 24 plages propres (Pavillon bleu) au Maroc ont été révélées cette semaine, le ministère de la Transition énergétique et du Développement durable vient de publier la liste des plages où il n’est pas recommandé de se baigner cette année.

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Le Mondialito : un boost économique pour le Maroc

Du 1ᵉʳ au 11 février prochain, le Maroc abritera la 13ᵉ édition du Mondial des clubs. Au-delà de l’aspect sportif, il y aura les retombées économiques, notamment pour le secteur du tourisme.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.