Maroc : plus de 130 Français poursuivis en 2018

25 novembre 2019 - 09h00 - France - Ecrit par : S.A

Les Français arrivent en tête du classement des nationalités étrangères ayant fait l’objet de poursuites judiciaires au Maroc.

En tout, 131 ressortissants français ont été poursuivis au Maroc en 2018, ce qui hisse la France au sommet du classement des nationalités étrangères ayant fait face à la justice au Maroc.

Suivent les Sénégalais et les Guinéens avec respectivement 92 et 77 ressortissants. Les Ivoiriens (58), les Espagnols (50), les Maliens (46), les Congolais (45) et les Saoudiens (38) bouclent le classement.

Au total, 1.046 étrangers issus de 69 pays ont été poursuivis en état d’arrestation ou en liberté devant les juridictions répressives pour des faits commis au Maroc, précise la présidence du ministère public. Les étrangers recherchés, eux, ne figurent pas sur cette liste. Les juridictions de Tanger et Nador avaient émis, en 2018, une quarantaine d’avis internationaux de recherche contre eux.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Droits et Justice - Sénégal - Classement - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : deux Français arrêtés pour trafic de drogue à Tanger

Deux ressortissants français ont été arrêtés hier, vendredi, à Tanger pour leur implication présumée dans une affaire de drogue et de psychotropes.

Une Française se bat pour le retour de son fils emprisonné au Maroc

Incarcéré au Maroc depuis environ 30 mois après une condamnation à quatre ans de prison ferme pour terrorisme, Thomas Gallay attend toujours son transfèrement en France, mais...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tarik Tissoudali condamné

Décidément, la semaine est décidément noire pour Tarik Tissoudali. Après s’être attiré les foudres de son club, La Gantoise, pour des critiques acerbes suite à la défaite contre le Standard, l’attaquant de 30 ans a été condamné vendredi par le tribunal...

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

La justice confirme l’amende de 2,5 milliards de dirhams contre Maroc Telecom

Le recours de Maroc Telecomcontre la liquidation de l’astreinte imposée par l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT), a été rejeté par la cour d’appel de Rabat.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...