Maroc : génération « call center »

22 novembre 2021 - 20h20 - Ecrit par : A.P

Au Maroc, les centres d’appels sont devenus la seule opportunité pour de nombreux jeunes diplômés à la recherche d’un emploi.

« J’ai essayé de trouver un emploi en tant que professeur d’espagnol, mais il n’y a pas d’opportunités d’emploi dans cette spécialité », explique à elperiodico.com Oussama, un jeune Marocain qui travaille dans un centre d’appels à Casablanca. Il a commencé ce travail alors qu’il était encore étudiant en langues et communication à l’université et est toujours là, dix ans après avoir fini ses études universitaires, faute d’avoir trouvé un emploi.

À lire : Marché du travail :près d’un million et demi de Marocains au chômage

« La plupart de mes camarades de promotion travaillent dans des centres d’appels. Au Maroc, il n’y a pas d’avenir professionnel », déplore Oussama. Comme lui, beaucoup de jeunes étudiants travaillent dans un centre d’appels pour joindre les deux bouts pendant leurs études. Le salaire pour une heure de travail dans ces espaces peut varier entre 20 et 30 dirhams (deux à trois euros). Ces dernières années, le nombre de centres d’appels a considérablement augmenté au Maroc. On en compte plus d’une cinquantaine à Casablanca, Rabat et Tanger. Plusieurs entreprises comme Easyjet, Vodafone, Orange, Amazon et Samsung entre autres, ont externalisé leurs services clients et les ventes au Maroc pour baisser les coûts.

À lire : Maroc : le chômage pourrait battre des records en 2021

Essam, 26 ans, a eu plus de chance. Après plusieurs mois de travail dans un call center, il a réussi à décrocher un emploi. Depuis la fin de l’été, il est traducteur-interprète dans un lycée de Cadix. « J’ai travaillé dans trois centres d’appels : à Casablanca, à Tanger et à Rabat. J’ai cherché un emploi. En vain », indique-t-il. Il raconte le stress permanent qu’on vit dans ce travail. « Dans le centre de Tanger, il y a tellement d’appels que vous ne pouvez pas vous arrêter une minute. Vous vous sentez très fatigué et stressé… surtout quand vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs », se souvient-il.

À lire : Le taux de chômage grimpe en flèche au Maroc

Selon les chiffres du Haut-commissariat au Plan, près d’un Marocain sur quatre, qui a fini ses études, est sans emploi. Pour Zoubeidi, médecin spécialiste des migrations et de la mobilité, « cette réalité existe depuis une dizaine d’années ». « Il y a une inadéquation entre le système éducatif et le marché du travail, donc l’option la plus simple et la plus accessible pour les jeunes ayant fait des études est de travailler dans des centres d’appels », explique l’expert. Et d’ajouter : « C’est très dur pour les diplômés, car c’est un travail systématique qui ne leur permet pas de développer leur carrière professionnelle ».

Tags : Etudiants - Jeunesse - Formation

Aller plus loin

Maroc : le chômage pourrait battre des records en 2021

La pandémie du coronavirus n’a pas fini de malmener le monde de l’emploi au Maroc. Un récent rapport de la commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA), a révélé...

Chômage : voici la région la plus touchée au Maroc

La région la plus affectée par le chômage au Maroc est l’Oriental. Ce phénomène est causé par « la sécheresse ainsi que les répercussions économiques de la crise...

Le taux de chômage grimpe en flèche au Maroc

Entre 2019 et 2020, le taux de chômage est passé de 9,2 % à 11,9 %, soit une augmentation de 2,7 points. L’annonce a été faite par le Haut Commissariat au plan (HCP) qui précise que...

Marché du travail :près d’un million et demi de Marocains au chômage

La détérioration des indicateurs du marché de travail liée au Covid-19, s’est accélérée au troisième trimestre 2020, avec une aggravation de la baisse structurelle du taux...

Nous vous recommandons

Le Maroc va échanger ses données fiscales avec l’OCDE dès 2022

Le Maroc va commencer à échanger ses données fiscales avec l’OCDE à partir de l’année prochaine. La mesure fait suite à l’accord signé début juillet sur un impôt mondial minimum de 15 %.

Mondial de Futsal : quelle prime pour les joueurs marocains ?

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a promis une belle prime aux Lions de l’Atlas s’ils venaient à obtenir leur ticket pour les demi-finales de la Coupe du monde qui se déroule en Lituanie. En quarts de finale, la sélection nationale va...

Le maillot du Maroc pour le mondial ne plait pas à tout le monde

Puma est sous le feu des critiques après la présentation du maillot que porteront les Lions de l’Atlas à la prochaine coupe du monde qui se déroulera du 20 novembre au 18 décembre 2022 au Qatar.

Le Medgaz désormais prêt à satisfaire l’Espagne

Après la fermeture fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, le Medgaz est devenu la seule alternative de l’Algérie pour continuer à fournir du gaz à l’Espagne. Mais de capacité plus réduite que le GME, ce gazoduc...

Suspension des vols : des MRE expriment leur désarroi (vidéo)

La décision du Maroc de suspendre ses vols en provenance et à destination de la France a rendu furieux des MRE, qui déplorent le timing et le manque de communication autour de la mesure. Quelques...

Ce que le limogeage de Vahid Halilhodzic coûterait au Maroc

Le Maroc pourrait se séparer de son sélectionneur national avant la coupe du monde prévue en novembre prochain. Son limogeage « ne coûtera aucun dirham au budget de l’État », selon Faouzi Lekjaa.

Nouvelle usine de Smurfit Kappa au Maroc

Smurfit Kappa a lancé ce mardi à Rabat la construction d’une usine de fabrication et de transformation de cartons ondulés, sa première usine en Afrique. Elle fournira des solutions d’emballage innovantes et durables pour divers secteurs, tels que les...

L’Espagne recherche de la main d’oeuvre qualifiée au Maroc

L’Espagne envisage d’accorder plus de visas aux travailleurs étrangers, dont les Marocains, pour combler son déficit de profils qualifiés.

Maroc : la nouvelle astuce de certaines femmes pour attirer de potentiels époux

Au Maroc, des femmes célibataires en quête de relations sérieuses pouvant aboutir au mariage ont trouvé une astuce pour la moins étrange pour attirer de potentiels époux.

Décès du comédien marocain Noureddine Bikr

Un monument de la télévision marocaine nous a quittés. Noureddine Bikr, comédien et homme de théâtre qui a bercé de nombreuses générations au Maroc, est décédé ce vendredi des suites d’une longue maladie.