Marché du travail :près d’un million et demi de Marocains au chômage

21 novembre 2020 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : J.K

La détérioration des indicateurs du marché de travail liée au Covid-19, s’est accélérée au troisième trimestre 2020, avec une aggravation de la baisse structurelle du taux d’activité, d’emploi et une augmentation du taux de chômage, notamment dans le rang des jeunes, femmes et diplômés au Maroc, a indiqué HCP.

Sur 26 797 000 personnes en âge d’activité, 11 648 000 sont des actifs, 1 482 000 en situation de chômage et 15 150 000 sont en dehors du marché de travail, indique l’enquête nationale du HCP sur l’emploi au troisième trimestre 2020. Ainsi, au troisième trimestre de 2020, le taux d’activité a atteint 43,5%, 41,0% en milieu urbain et 48% en milieu rural avec 69,9% parmi les hommes et 17,8% parmi les femmes.
Pour ce trimestre, le taux d’emploi a baissé de 37,9% avec une perte de 2,8 points par rapport à la même période de 2019. Cette chute concerne toutes les catégories, notamment celles des jeunes et des femmes dont la baisse est de 2,1 points soit de 36,4% à 34,3% en milieu urbain et de 3,7 points soit de 48,5% à 44,8% en milieu rural, et plus critique pour les femmes avec -3 points contre -2,6 points pour les hommes.

En ce qui concerne le chômage, après un repli ces trois dernières années, il a connu un pic de 3,3 points entre les troisièmes trimestres de 2019 et de 2020, passant de 9,4% à 12,7%. Ainsi, le taux de chômage est passé de 4,3% à 6,5% en milieu rural et de 12,7% à 16,5% en milieu urbain, passant de 13,9% à 17,6% parmi les femmes et de 8,0% à 11,4% parmi les hommes. Le taux de chômage a également connu une hausse de 3,2 points, passant de 15,5% à 18,7% dans le rang des diplômés.

Toujours au cours de ce troisième trimestre 2020, l’économie marocaine a perdu 581 000 postes d’emploi, comparativement à 2019, soit 5,4% dans plusieurs secteurs. D’après le statut professionnel, la chute de l’emploi, entre le second et le troisième trimestres 2020, a touché toutes les catégories. Ainsi, l’emploi salarial a chuté de 157 000, les auto-employés de 264 000 et l’emploi non-rémunéré de 160 000.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Emploi - Femme marocaine - Jeunesse - Chômage - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : licenciements en masse dans l’hôtellerie ?

Après plus de 7 mois d’inactivité, et devant les perspectives qui ne sont toujours pas bonnes, bien des établissements hôteliers marocains se préparent à se séparer de tout ou...

Maroc : le chômage pourrait battre des records en 2021

La pandémie du coronavirus n’a pas fini de malmener le monde de l’emploi au Maroc. Un récent rapport de la commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (ESCWA), a...

La pauvreté guette un million de Marocains

Les Marocains qui évoluent dans le secteur informel, dont 80% sont sans couverture sociale pourraient se retrouver davantage dans la précarité. C’est ce que révèle une étude...

Le Maroc compte moins de chômeurs ... merci le service militaire

Comparativement au premier trimestre de 2019, le taux de chômage a connu une baisse de 1,5 point au second trimestre, pour s’établir à 8,5 % de la population active. Le secteur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Royal Air Maroc recrute

Royal Air Maroc (RAM) a lancé via sa filiale Atlas multi services (AMS), une opération de recrutement de personnel navigant commercial au Maroc. Le dernier délai de l’appel à candidatures est fixé au 1ᵉʳ décembre prochain.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Maroc : crise du célibat féminin

Au Maroc, le nombre de femmes célibataires ne cesse d’accroître, avec pour conséquence la chute du taux de natalité. Quelles en sont les causes ?

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Maroc Telecom augmente de 10% le salaire de ses employés

Après une série de négociations, les employés de Maroc Telecom ont réussi à obtenir de la direction, une augmentation des salaires de 10 % avec effet rétroactif. Un accord a été signé dans ce sens entre les deux parties.

27 000 Marocains ont quitté le Maroc en 2022 pour travailler à l’étranger

Quelque 27 000 Marocains ont quitté le pays en 2022, selon le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri. Ce sont des départs réguliers via des canaux officiels.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...