Recherche

Malgré le Covid-19, le Maroc poursuit les chantiers d’infrastructures

© Copyright : DR

22 décembre 2020 - 07h20 - Maroc - Par: Bladi.net

Malgré la crise sanitaire que traverse le monde, le Maroc a maintenu le cap dans le domaine des infrastructures. Facteur majeur de croissance et de compétitivité, ce secteur reste l’une des priorités du royaume.

Durant l’année 2020, le royaume a poursuivi la réalisation de grands projets d’infrastructures. Ce qui assure la compétitivité entre les différentes régions et attire les investisseurs. Ainsi, le Maroc a réalisé des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires avec des investissements conséquents.

Le Maroc a procédé au lancement d’autres projets d’ampleur comme le port Dakhla-Atlantique et la voie express Tiznit-Dakhla, qui s’inscrivent dans le cadre des projets intégrés de développement des provinces du Sud prévus par le nouveau modèle de développement mise en place par le Roi, à Laâyoune à l’occasion du 40ᵉ anniversaire de la marche verte. Ce projet important permettra de réduire le temps et le coût du transport. Ainsi les chantiers de ce projet stratégique suivent leur cours normal malgré la crise sanitaire.

Quant à la création du nouveau port Dakhla-Atlantique, elle vient répondre à des objectifs géostratégiques, de développement régional et des objectifs relatifs au secteur de la pêche. À cela s’ajoute le TGV, Al Boraq, qui a déjà deux ans, et qui s’impose comme «  vecteur de changement  » au Maroc. Fruit de nombreuses années de travail et de mobilisation à tous les niveaux, Al Boraq a connu un vrai succès en 2019 avec plus de 2,5 millions de voyageurs.

Le maintien des efforts déployés jusqu’ici en matière d’investissement en infrastructures en 2021, demeure une priorité pour le royaume. Ce qui permet de soutenir la croissance et préserver l’emploi. Ainsi, l’année 2021 sera marquée par le lancement de plusieurs projets dont le celui qui assure le raccordement du nouveau port de Nador West Med en cours de réalisation et le réseau autoroutier.

Ce projet favorisera également, l’affermissement des chantiers en cours, la poursuite des opérations dont les conventions ont été signées en présence de Mohammed VI, en relation avec la mise à niveau des infrastructures routières des villes. Il s’agit de lancer les travaux de construction de cinq grands barrages dans les régions de Marrakech-Safi, Casablanca-Settat, Béni Mellal-Khénifra, Souss-Massa, l’Oriental et bien d’autres projets.

Mots clés: Mohammed VI , Routier , Autoroutes marocaines

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact