Maroc : les grands chantiers d’infrastructures prévus en 2022

3 novembre 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

En 2022, le gouvernement a prévu de lancer plusieurs projets d’infrastructures pour renforcer et entretenir son investissement dans ce secteur. Réseau routier et ferroviaire, maintenance portuaire et hydraulique, tels sont les champs qui seront impactés.

Lors de son intervention mardi à la Chambre des représentants sur l’examen du budget, le ministre de l’Équipement, du transport et de la logistique, Nizar Baraka a présenux élus l’état des lieux des travaux d’infrastructures réalisés ces dernières années par le Maroc, rapporte Les Inspirations Eco.

« Le Maroc a réalisé un important élan en matière d’infrastructures qui l’ont placé dans le top 20 en matière de développement des infrastructures et de captation des investissements nationaux et étrangers, même s’il faut avouer que le rendement de ces infrastructures a diminué de plus de 50 %, ce qui montre que le secteur privé n’a pas pu accompagner les efforts déployés », a-t-il indiqué.

À l’occasion, il a dévoilé les projets prévus dans ce secteur au titre de l’année 2022, souligne le journal, précisant que ces projets portent d’une part sur l’extension du réseau routier avec la poursuite des opérations ayant fait l’objet de conventions devant le souverain, et qui sont relatives à la mise à niveau des infrastructures routières des villes pour un montant global de plus 1,1 milliard de dirhams. Sur ce volet, les opérations de maintenance nécessiteront un budget de plus de 1,5 milliard de dirhams, a-t-il précisé.

A lire : Ces grands chantiers qui vont transformer le Maroc cette année

Ensuite, Baraka a indiqué que l’année prochaine le gouvernement va procéder au lancement de plusieurs projets portuaires de grande envergure, essentiellement le port de Dakhla Atlantique avec une enveloppe budgétaire de plus de 12,6 milliards de dirhams, ainsi que le projet d’extension des ouvrages de protection du port de Casablanca pour un coût qui dépasse 1,1 milliard de dirhams.

Dans le secteur ferroviaire, il est prévu un financement pour des études techniques préalables ainsi que la libération des emprises nécessaires, afin d’assurer la connectivité ferroviaire du port de Nador-West Med.

« Le démarrage du projet est prévu lorsque le montage financier sera définitivement stabilisé, sachant que le coût global du projet est estimé à 4,3 milliards de dirhams », fait savoir le journal, selon lequel pour les infrastructures hydrauliques, pas moins de 18 grands barrages sont en cours de construction. Les travaux de construction de deux grands barrages dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont été également évoqués.

Sujets associés : Investissement - Transports - Ministère de l’Equipement et du Transport - Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Une nouvelle route entre Bouskoura et l’aéroport de Casablanca

L’aménagement de la voie de Taddart, reliant la ville verte de Bouskoura à l’Aéroport Mohammed V prévu dans le cadre du renforcement des infrastructures de transport dans la région...

Maroc : lancement de 73 projets d’investissement dans 10 secteurs d’activité

Le Maroc a lancé une batterie de projets d’investissement avoisinant les trois milliards de dirhams et porteurs de plus de 10 000 opportunités d’emploi, indique un communiqué du...

Ces grands chantiers qui vont transformer le Maroc cette année

Outre la poursuite des chantiers en cours, le Maroc veut mettre en œuvre de grands projets cette année 2021. Ces projets vont changer la physionomie du...

Maroc : les infrastructures routières occupent une place de choix dans le budget 2021

Le gouvernement marocain entend prioriser les infrastructures routières en 2021. En témoigne le budget alloué aux chantiers routiers.

Nous vous recommandons

Investissement

Agadir lance la construction de deux piscines couvertes

La ville d’Agadir a annoncé un investissement de plus de 42 millions de dirhams pour la construction de deux piscines couvertes.

Le Maroc veut miser sur les investissements de 500 000 MRE

Des Marocains du monde investisseurs, c’est ce que recherche le ministère délégué des Marocains résidant à l’étranger (MRE), dont l’ambition est d’en attirer 500 000 d’ici 2030.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité carbone...

Les MRE préfèrent investir dans le foncier et l’immobilier

Après l’épargne, la solidarité et le soutien aux familles, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) investissent chaque année 10 % des transferts effectués dans le foncier et l’immobilier, selon le ministre des Finances Mohamed...

Dubaï : les opportunités agricoles au Maroc présentées aux investisseurs

À l’Expo Dubaï 2020, le Maroc a présenté ses potentialités et ses opportunités d’investissement dans le secteur agricole. Objectif  : inciter les opérateurs économiques à opter pour des projets d’investissement...

Transports

Maroc : de nouvelles mesures pour le transport international

Les sociétés marocaines ont pris d’importantes dispositions pour le transport routier international. Ces décisions se rapportent surtout au contrôle des semi-remorques isolées et chargées, originaires de l’Espagne et la possibilité pour les Marocains de...

Grève des transporteurs : le ministère de l’Intérieur rassure et menace

Suite à l’appel à la grève lancée par certains transporteurs, le ministère de l’Intérieur a réagi, rassurant les citoyens que toutes les mesures ont été prises pour garantir la mobilité des personnes et le transport des...

Sète accueille les premiers MRE pour le 1er départ vers Tanger

La ville de Sète a donné le top des liaisons maritimes prévues pour le voyage des MRE vers leur pays. Le ferry « Le Fantastic » a quitté mercredi, le port de Sète pour Tanger. Mais cette première traversée comme les suivantes, ne transitera pas par l’Espagne,...

Un ferry pour rapatrier les Français bloqués au Maroc

Les Français, citoyens européens et autres résidents permanents en France pourront emprunter un ferry spécial, qui reliera Tanger Med à Marseille. Le départ est prévu le samedi 12 mars prochain.

Une colère royale sonne le début des travaux de rénovation d’une route à Salé

En raison de la dégradation d’une importante artère de la ville de Salé, le roi Mohammed VI serait en colère. Suite à ce constat, des travaux d’aménagement sont entrepris sur cette voie, du coup, fermée à la circulation pour quelques...

Ministère de l’Equipement et du Transport

La construction de l’autoroute Tit Mellil-Berrechid lancée

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) annonce le lancement de l’appel d’offres relatif à la première phase du projet de Construction de l’autoroute Tit Mellil-Berrechid. Publié le 1ᵉʳ juillet 2021, cet appel d’offres concerne le projet de...

Maroc : le gouvernement légifère sur les occupations du domaine public

La nouvelle version du projet de loi n°03.19 relatif aux occupations temporaires du domaine public est prête. Le texte a été adopté par le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat par visioconférence.

Les syndicats en colère contre « Autoroutes du Maroc »

La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) est dans le viseur de trois syndicats affiliés à la centrale l’UMT qui dénoncent la restriction des libertés et des droits syndicaux, et le non-respect par l’administration des accords signés avec le...

Le tunnel d’Ourika privilégié entre Marrakech et Ouarzazate

Le ministre de l’Équipement s’est réuni avec les experts sur l’état d’avancement des études concernant les tunnels de Ourika et de Tichka, reliant Marrakech à Ouarzazate. Au regard des avantages et inconvénients relatifs, une option semble être...

La route entre Dakhla et El Argoub élargie sur 40 km

Les travaux d’élargissement de la route nationale n°1 entre Dakhla et El Argoub ont été lancés, jeudi, par le ministre de l’Équipement, Nizar Baraka. Le projet concerne la construction d’un linéaire d’environ 40...

Loi de finances (PLF 2023 Maroc)

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de...

Maroc : les jeunes recevront une aide de 2000 dirhams

À compter de 2022, le gouvernement va honorer sa promesse d’octroi aux personnes âgées d’une indemnisation de 400 DH et 2000 DH aux jeunes contre des travaux et des services.

Maroc : déficit budgétaire de 5,9 % du PIB en 2022

Le PLF 2022 table sur un déficit budgétaire de près de 72,6 milliards de dirhams (MMDH), soit 5,9 % du produit intérieur brut (PIB).

Le roi Mohammed VI préside un conseil des ministres

Une session du Conseil des ministres se tient ce dimanche au palais royal de Fès. Elle est consacrée à l’étude du Projet de loi de finances (PLF) 2022.

Les avocats marocains passent à la caisse

Les avocats marocains doivent désormais s’acquitter d’une avance sur l’impôt sur le revenu ou sur les sociétés au titre de l’exercice en cours auprès du secrétaire–greffier à la caisse du tribunal pour le compte receveur de l’administration fiscale. C’est ce que...