Maroc : vers l’interdiction des applications de covoiturage à Meknès

1er mai 2022 - 17h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Meknès envisage d’interdire les applications de covoiturage en raison des tensions entre les chauffeurs de taxi et les sociétés offrant ce service de mise en relation de conducteurs et voyageurs.

Dans un mémo interne, le gouverneur de Meknès fait part de son intention d’interdire les applications de covoiturage comme Uber ou Careem, fait savoir Morocco Word News. Cette note fait suite aux plaintes des comités syndicaux représentant les intérêts des chauffeurs de taxi de la ville. Ils affirment n’avoir pas les licences et les qualifications nécessaires pour effectuer le travail. « Ces pratiques sont contraires à la loi et ont un impact négatif sur le processus normal de ce secteur hautement réglementé, indique le mémo. Il s’agit en outre d’une concurrence non réglementée qui pourrait nuire collatéralement aux principes d’égalité des citoyens. »

À lire : Maroc : vers la création d’une application dédiée au transport touristique

Depuis l’apparition des applications de covoiturage au Maroc, les tensions sont vives entre les chauffeurs de taxi et ceux qui proposent ces applications. Les conducteurs dénoncent une concurrence déloyale et critiquent les sociétés de covoiturage pour le manque de surveillance réglementaire. Les entreprises comme Careem ont beau tenter d’apaiser les tensions en trouvant des accords avec les conducteurs pour que ceux-ci utilisent leurs applications mais la cohabitation demeure quasi impossible.

Sujets associés : Transport en commun - Meknès

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les chauffeurs de petits taxis de Fès très gourmands

À partir de ce dimanche 21 février, les chauffeurs de petits taxis de Fès entendent revoir leurs tarifs à la hausse, fixant de façon unilatérale, le montant de la course en journée...

Maroc : vers la création d’une application dédiée au transport touristique

Pour relancer le secteur touristique déjà plombé par la crise sanitaire au Maroc, la Fédération nationale du transport touristique au Maroc veut expérimenter une application dédiée...

Maroc : des chauffeurs de taxi manifestent, chaines au cou

Les chauffeurs de taxi de la région de Rabat-Salé-Kenitra ont manifesté, chaines au cou, contre les mesures sanitaires imposées par le gouvernement.

Nouveaux bus à Casablanca : les chauffeurs de grands taxis en colère

La mise en service des nouveaux bus dans Casablanca et sa périphérie n’est pas du goût des chauffeurs de grands taxis qui y exercent. Ils ont décidé d’entraver le trajet de ces bus...

Nous vous recommandons

Transport en commun

Le téléphérique de Tanger officialisé

Tanger disposera d’une infrastructure de service public de transport collectif urbain par téléphérique, d’ici 2024. Une première au Maroc.

Visas français : les transporteurs marocains en colère

La France refuse toujours d’accorder des visas aux transporteurs internationaux marocains prenant ainsi en otage les exportations marocaines. L’Association marocaine des Exportateurs (ASMEX) tire la sonnette d’alarme et appelle les autorités marocaines...

Les bus casablancais vandalisés

Des "casseurs" s’en sont pris aux bus d’Alsa Al Baida, la flotte récemment mise en circulation. L’opérateur d’autobus dans le Grand Casablanca, a dénoncé samedi, ce vandalisme orchestré par des personnes qui, entre temps, auraient été déjà...

Bientôt les bus à haut niveau de service à Agadir

La première ligne de bus à haut niveau de service à Agadir est à la phase finale de sa matérialisation. Le comité de pilotage a confirmé les analyses, et le marché des prestations de travaux aura lieu en décembre...

Au Maroc, les tramways aussi sortent avec un masque (photo)

Depuis l’instauration du port obligatoire du masque dans le royaume en avril dernier, les Marocains ont décidé de respecter cette mesure de prévention du coronavirus. Outre les citoyens, les transporteurs se sont engagés à sensibiliser leurs passagers en...

Meknès

Meknès : vols en série dans les agences de transfert de fonds, deux frères épinglés

Fin de cavale pour deux frères présumés auteurs de vols en série à l’intérieur de neuf agences de transfert d’argent et de change dans plusieurs villes et villages du Royaume. Ils ont été arrêtés jeudi soir à...

Meknès : accusé de violences conjugales, il meurt lors de son transfert à l’hôpital

Un homme accusé de violences envers sa femme a eu un malaise alors qu’il était au poste de police. Transporté à l’hôpital pour des soins d’urgence, il est décédé, selon des sources proches de la préfecture de...

Meknès : arrestation pour falsification de tests Covid

Une femme en service dans un laboratoire d’analyses médicales à Meknès a été arrêtée par la police, pour son implication présumée dans une affaire de falsification de tests de dépistage du Covid-19.

Meknès : un magistrat en prison pour corruption

Le procureur général du Roi près la cour d’appel de Meknès a ordonné l’interpellation d’un magistrat poursuivi pour corruption.

Ce banquier n’aurait jamais dû faire confiance à une prostituée

Le tribunal de première instance de Meknès a condamné une prostituée à 3 mois de prison ferme assortis d’une amende de 500 dirhams, pour sextorsion, prostitution et enregistrement de vidéos d’un tiers sans son consentement. La victime a écopé de 2 mois de...