Le Maroc s’intéresse aux drones russes pour l’agriculture

7 mai 2023 - 09h50 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Maroc manifeste de l’intérêt pour les nouvelles technologies développées par la Russie dans le domaine de l’agriculture dont « les drones ». C’est du moins ce qu’a fait savoir Alexeï Andreïev, représentant commercial russe dans le royaume.

« Les Marocains s’intéressent à l’application de ces technologies dans le domaine de l’élevage bovin en plein air, ainsi que dans le domaine de l’observation des routes de dromadaires », a expliqué Alexeï Andreïev, dans une interview accordée à Sputnik Afrique en marge du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) 2023. Il a également évoqué les « produits russes de la société Espace, par exemple, fabricant de colliers spéciaux pour l’observation de grands animaux ».

À lire :Produits agricoles : la Russie prête à fournir le Maroc

À en croire le représentant commercial, le Maroc s’intéresse aussi à certains produits de la société Lukoil Lubricants, présente dans le pays depuis quelques années. Cette entreprise russe « propose différents genres d’huiles techniques pour la machinerie agricole ». « À l’heure actuelle, on a des informations sur le grand intérêt des entreprises marocaines pour l’application de ces technologies dans l’agriculture du royaume », a-t-il fait savoir, ajoutant que la partie russe espère que « la coopération entre BTI et les sociétés du Maroc sera fructueuse et mutuellement bénéfique, gagnant-gagnant ».

Sujets associés : Russie - Agriculture

Aller plus loin

Réparation de bateaux de pêche : la Russie délaisse l’Espagne pour le Maroc

Les bateaux de pêche russes seront réparés dans le port de Casablanca au lieu de celui de Las Palmas aux îles Canaries, a annoncé Mikhail Tarasov, chef de la représentation de...

Le Maroc dégringole dans le classement des principaux fournisseurs de la Russie

Les exportations marocaines en fruits et légumes vers la Fédération de Russie ont baissé au point que le Maroc est totalement sorti du top 15 des exportateurs vers le pays de...

Une entreprise marocaine fait fleurir le désert

Au Maroc, une startup ouvre la voie à la révolution agricole dans le désert. Ses techniques peuvent être utilisées dans des pays tels que la Mauritanie, l’Égypte, la péninsule...

Produits agricoles : la Russie prête à fournir le Maroc

Face à la conjoncture économique et la sécheresse qui ont fortement touché le Maroc, la Russie envisage de multiplier par 10 ses exportations agricoles vers le royaume.

Ces articles devraient vous intéresser :

Sécheresse au Maroc : appel à arrêter la culture de l’avocat et de la pastèque

En cette période de sécheresse sévère et de risque de stress hydrique au Maroc, le mouvement Maroc environnement 2050 demande « l’arrêt immédiat » de la culture de certains fruits comme l’avocat et la pastèque qui assèchent les nappes phréatiques.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Les engrais du Maroc, à teneur élevée en cadmium, interdits dans l’UE

Les engrais phosphatés du Maroc et d’autres pays contenant plus de 60 milligrammes de cadmium par kilo ne sont plus autorisés sur le marché de l’Union européenne, selon une décision communautaire récemment entrée en vigueur.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

La prochaine récolte d’olive au Maroc menacée

La prochaine récolte d’olives au Maroc est très menacée en raison de la grave sécheresse qui frappe le royaume.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.