Maroc-Israël : fin de la lune de miel ?

22 janvier 2022 - 21h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’absence de David Govrin, chef du bureau de liaison d’Israël au Maroc qui n’a pas encore remis ses lettres de créance au roi Mohammed VI à la cérémonie de réception des ambassadeurs étrangers par le souverain suscite des interrogations. Un an après la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, la magie des débuts commence-t-elle à s’estomper  ?

David Govrin avait révélé sur son compte Twitter le 10 octobre dernier qu’il avait été nommé ambassadeur d’Israël au Maroc, mais il n’a pas encore remis ses lettres de créance au roi Mohammed VI. Mardi, le diplomate israélien a brillé par son absence à la cérémonie de réception des ambassadeurs étrangers par le souverain qui s’est déroulée au palais royal à Rabat. Une absence qui a suscité des interrogations.

À lire : David Govrin bientôt remercié ?

Interrogé lors d’une conférence de presse jeudi dernier, Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement marocain, a tenté de justifier l’absence du chef du bureau de liaison d’Israël à Rabat par des questions protocolaires. « Pour répondre à la question relative aux ambassadeurs, je puis dire que le Maroc respecte les dispositions de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, qui régit l’ensemble des protocoles liés à ce domaine », a-t-il indiqué, sans donner davantage de précisions.

À lire : David Govrin évoque les défis du Maroc et d’Israël

« La réticence de Rabat sur le statut de Govrin (ambassadeur d’Israël) est probablement due à l’indécision de l’administration Biden sur la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental », a déclaré à The New Arab un politologue sous couvert d’anonymat. « Alors que l’administration Biden continue d’hésiter à exprimer la reconnaissance [de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental] et à construire le consulat promis à Dakhla, le Maroc n’ira pas plus loin dans la normalisation ni n’en dira plus sur la position réelle de Govrin », a-t-il ajouté.

À lire : David Govrin désormais ambassadeur d’Israël au Maroc

Sous l’égide des États-Unis, le Maroc a normalisé ses relations diplomatiques avec Israël le 10 décembre 2020 en échange de la reconnaissance américaine de la souveraineté du royaume sur le Sahara. Le Maroc contrôle 80 % du Sahara considéré « territoire non autonome » par l’ONU et propose une large autonomie sous sa souveraineté. Le Front Polisario, protégé de l’Algérie, réclame, lui, un référendum d’autodétermination.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Mohammed VI - Israël - Normalisation Maroc Israël - Relations Maroc Israël

Aller plus loin

David Govrin désormais ambassadeur d’Israël au Maroc

David Govrin, chargé d’affaires temporaire au Maroc est désormais nommé ambassadeur d’Israël au Maroc par la commission des nominations du ministère des Affaires étrangères...

David Govrin regrette-t-il d’avoir taclé El Othmani ?

Le chef du bureau de liaison d’Israël au Maroc, David Govrin semble être pris de remords après avoir, dans un tweet, taclé le chef du gouvernement marocain Saâdeddine El...

David Govrin évoque les défis du Maroc et d’Israël

Un an après la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, l’ambassadeur de l’État hébreu à Rabat, David Govrin évoque les grands défis que les deux pays...

Frappes sur Gaza : le Maroc en colère contre Israël

Le Maroc serait en colère contre Israël après les attaques aériennes sur la bande de Gaza qui ont fait des dizaines de morts dont une vingtaine d’enfants palestiniens.

Ces articles devraient vous intéresser :

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Quand Jeune Afrique encense Mohammed VI

Dans une analyse, François Soudan, directeur de la rédaction du magazine Jeune Afrique, a décortiqué le règne de Mohammed VI, mettant en avant la détermination, la vision claire et le bon sens du monarque marocain qui a su s’adapter aux exigences du...

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Académie Mohammed VI, un vivier de qualité au service du football marocain

Pensée et inaugurée en 2009 par le roi Mohammed VI, l’académie Mohammed VI (AMF) est devenue, au fil des ans, un vivier de qualité au service du football marocain, mais aussi du football français. Le Maroc doit en partie sa percée à la coupe du monde...

Le Maroc va injecter 150 milliards de dirhams dans le Fonds Mohammed VI pour l’investissement

Lancé en 2020 sur instruction royale, le Fonds Mohammed VI pour l’investissement sera renforcé pour le financement de certains grands projets, selon le ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’Évaluation des Politiques...

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Séisme au Maroc : le roi Mohammed VI fait don d’un milliard de dirhams

Un don d’un milliard de dirhams au Fonds spécial destiné à gérer les effets du séisme survenu au Maroc il y a une semaine a été fait par le roi Mohammed VI.

Maroc : le roi Mohammed VI annonce des aides directes aux plus pauvres

Le Roi Mohammed VI, dans un discours prononcé à l’ouverture de la session parlementaire, a fait part de l’introduction d’un programme d’aide sociale à la fin de l’année 2023.

Le Maroc lance un ambitieux programme de reconstruction

Suite au dévastateur séisme qui a secoué six provinces du sud du Maroc, il y a deux semaine, faisant près de 3 000 morts et plus de 5 500 blessés, le Cabinet Royal a annoncé, mercredi, un budget provisoire de 120 milliards de dirhams (environ 11...