Le Maroc compte sur Israël pour booster le secteur du tourisme

18 mars 2021 - 09h20 - Economie - Ecrit par : G.A

Le Maroc compte sur le rétablissement de ses relations avec Israël et l’existence depuis des siècles du judaïsme marocain, pour attirer une bonne partie des visiteurs dès la reprise des liaisons aériennes. Les autorités marocaines espèrent compenser une partie des pertes enregistrées par le secteur touristique à cause de la pandémie du Covid-19.

Les Israéliens attendent avec impatience la levée des mesures restrictives pour découvrir le Maroc et ses merveilles touristiques.« J’avais assez peur d’y aller auparavant, parce que c’est un pays arabe, même si on m’a dit que les visites là-bas se passaient bien. Maintenant qu’il y a la paix, je pense que je peux y aller sans crainte », a indiqué Rivka Sheetrit, 69 ans, enseignante israélienne à la retraite, qui veut voir où ont vécu ses parents et où ont été enterrés ses ancêtres. « Quand les vols reprendront, je prévois d’y aller », assure-t-elle.

Le Maroc comptait l’une des communautés juives des plus importantes et des plus prospères d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient pendant des siècles jusqu’à la fondation d’Israël en 1948. Aujourd’hui, il ne reste plus que 3000 juifs au Maroc, tandis que des centaines de milliers d’Israéliens revendiquent une ascendance marocaine. Contrairement à certains pays, le Maroc ne cache pas le rôle juif dans son histoire. C’est pour cela qu’en qu’en 2010, il a lancé un programme de restauration des synagogues, des cimetières juifs et des sites patrimoniaux, et a rétabli les noms d’origine de certains quartiers juifs, rapporte challenge.ma.

La ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui, a fait savoir qu’elle attendait 200 000 visiteurs israéliens la première année suivant la reprise des vols directs. A Essaouira, la ville portuaire qui a par le passé, abrité une importante communauté juive et plusieurs sanctuaires, les entreprises touristiques se préparent à une reprise. Ayoub Souri, qui a une boutique d’artisanat du bois près d’un musée juif, s’attend à faire de très bons chiffres. « Nous avons hâte de recevoir plus de touristes juifs après l’accord de normalisation », a-t-il dit.

De nombreux israéliens ont reconnu avoir été découragés par le manque de vols directs et de relations diplomatiques. David Govrin, le chef du bureau de liaison israélien à Rabat, reste très optimiste pour la suite. « C’est le facteur principal pour qu’augmentera le nombre de touristes israéliens de manière significative ». Henri Abizker, leader de la communauté juive et homme d’affaires à Rabat qui possède une agence de voyage spécialisée dans les voyages pour les Israéliens, a indiqué qu’il était encore plus optimiste en s’attendant jusqu’à 400 000 visiteurs.

Sujets associés : Tourisme - Israël - Judaïsme marocain - Ministère du Tourisme - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

Le vol Marrakech - Tel Aviv dès le mois de juillet

Suite à l’amélioration des relations entre Tel Aviv et Rabat, ces derniers mois, la compagnie israélienne Israir a annoncé mardi, le début de la commercialisation des vols...

Des opérateurs touristiques israéliens en visite au Maroc

Plusieurs opérateurs touristiques israéliens séjournent actuellement au Maroc, en vue de préparer les vols directs qui se tiendront entre les deux pays. L’ambassadeur David...

Tourisme : le Maroc à l’assaut des marchés israélien et africain

A peine rétablie la normalisation des relations du royaume avec Israël, que le ministère du tourisme convoite le marché israélien. Cette rapidité s’inscrit dans sa...

Le Maroc attendu au salon international du tourisme de Tel-Aviv

Le Maroc participera au salon international du tourisme (IMTM), qui se tiendra à Tel-Aviv les 15 et 16 juin prochains. Cette grande exposition annuelle du Moyen-Orient réunira...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

La stratégie du Maroc pour booster le tourisme interne

L’embellie du tourisme se confirme pour le Maroc. Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, expose sa stratégie pour maintenir voire accroître cette tendance.

Le voyage de Nasser Bourita en Israël confirmé

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita effectuerait en septembre une visite officielle en Israël, indiquent plusieurs sources israéliennes. Une information non encore confirmée officiellement du côté marocain.

Les banques marocaines ont résisté à la crise sanitaire

Les banques marocaines ont été résilientes pendant la crise sanitaire liée au Covid-19, selon un rapport de la Banque centrale du royaume.

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Au Maroc, 20% des entreprises de transport touristique mettent la clé sous le paillasson

Les entreprises de transport touristique n’ont pas pu se refaire une bonne santé financière après la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a touché de plein fouet le secteur. Conséquence : près de 20 % d’entre elles se voient contraintes de mettre la...

Tourisme au Maroc : l’ONMT et EasyJet signent un accord historique

En vue d’étendre ses activités au Maroc, EasyJet Group a signé, à Londres, un accord de partenariat avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT). Cette signature s’inscrit dans le cadre des initiatives menées par l’office afin d’atteindre voire...

Le Maroc inaugure la première synagogue universitaire du monde arabe

L’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) a inauguré une synagogue universitaire, une première au Maroc et dans le monde arabe. Le lieu de culte, situé à côté de sa nouvelle mosquée, reflète la coexistence des religions au Maroc.