Recherche

Maroc : la baisse des transferts des MRE met à mal l’épargne nationale

© Copyright : DR

15 juillet 2020 - 08h30 - Marocains du monde

La réduction des transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a considérablement affecté l’épargne nationale.

D’après les chiffres publiés par le Haut Commissariat au Plan dans le cadre du budget exploratoire, les indicateurs sont au rouge en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Par conséquent, une baisse de l’épargne intérieure de 19,1% (vs 23,3% en 2019) est constatée dans le cadre du financement de l’économie, pierre angulaire de la relance.

L’épargne nationale, déjà avec un taux oscillant autour de 22% à cause de son niveau faible par rapport à l’investissement de l’ordre de 32% a toujours été au banc des accusés. Bien avant la crise liée au Covid-19, elle est restée faible.

Selon le HCP, cette baisse risquerait de s’accentuer davantage en 2020 à cause des revenus nets en provenance du reste du monde. Ils pourraient continuer de chuter en affichant une baisse de 4,6% après −1,5% en 2019 et −16,9% en 2018. Pour les analystes, cette progression devrait se traduire par une diminution de l’épargne nationale pour atteindre 23,7% du PIB au lieu de 27,8% en 2019.

Au regard de l’état actuel de l’épargne, financer un tel niveau d’investissement serait si difficile à moins de recourir à l’endettement, prévient la même source. Le HCP recommande par ailleurs aux opérateurs financiers d’innover et de concevoir des produits adaptés aux besoins de la population.

Mots clés: Transferts des MRE , Haut Commissariat au Plan (HCP)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact