Maroc : la dure réalité des employées domestiques en ces temps de covid-19

19 mai 2020 - 13h30 - Ecrit par : S.A

Bon nombre d’employées domestiques au Maroc se retrouvent dans le dénuement en ces temps de coronavirus et de confinement. Leurs droits sont piétinés et leur dignité bafouée.

Depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire, la vie de Fouzia a basculé. La quarantenaire, qui vit avec ses trois enfants à douar Chlihate, à Rahma, a été confrontée à une situation délicate. Ses employeurs -un couple de fonctionnaires- lui ont demandé de choisir entre rester confinée avec eux sans le droit de sortir ou perdre son emploi. En d’autres termes, choisir entre son devoir de mère et ses engagements professionnels.

"Je suis seule, je n’ai personne pour garder mes enfants et pour prendre soin d’eux et mes employeurs avaient peur que je ramène le virus chez eux. Je n’avais pas vraiment le choix", relate-t-elle. Elle entreprend des démarches pour bénéficier de l’aide de l’État. Sans succès. Et pour cause, elle n’a pas de carte RAMED. Elle devra désormais compter sur certaines aides pour s’en sortir. "Sans les paniers et les aides des associations et d’autres bienfaiteurs, mes enfants auraient pu mourir de faim", confie-t-elle à l’Observateur.

"Elles sont nombreuses ces employées virées à cause du confinement, sans aucune considération pour leur situation familiale. Lâchées dans un moment de crise sans indemnités, elles se sont retrouvées dans la rue en train de chercher désespérément de l’aide. Du statut digne de travailleuse domestique, elles sont devenues presque des mendiantes", explique Bouchra Abdou de l’association Tahadi pour l’égalité.

Amina, 43 ans, travaille pour des expatriés russes. Elle ne vit pas la même situation. Son emploi est préservé. Elle reconnaît toutefois la détresse de ses amies. "Plusieurs de mes amies vivent dans des situations extrêmement critiques. Pour la plupart responsables principales ou uniques de leurs foyers, elles sont les seules pourvoyeuses de fonds. Certaines prennent en charge des maris et des enfants, des parents, des frères et des sœurs. Avec le confinement qui se prolonge, les salaires gelés, les opportunités d’emploi rares voire nulles et les maigres épargnes qui s’envolent, c’est une souffrance collective", témoigne-t-elle à l’Observateur.

Tags : Emploi - Chômage - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Nous vous recommandons

Le roi Mohammed VI bientôt en Israël ?

Lors de sa visite historique au Maroc, le ministre israélien des Affaires étrangères a remis une lettre du président israélien Isaac Herzog à son homologue Nasser Bourita qui exprime son souhait de rencontrer le roi Mohammed VI «  prochainement ...

Melilla meurt à petit feu

Quatre mois après la réouverture des frontières de Melilla avec le Maroc, les douanes commerciales sont toujours fermées, au grand dam des commerçants de la ville autonome.

France : une élue d’origine marocaine insultée pour avoir parrainé Emmanuel Macron

Naoual Guéry, conseillère régionale, de Normandie a essuyé des insultes racistes et sexistes, après avoir annoncé son parrainage pour Emmanuel Macron à la prochaine élection présidentielle.

La fréquentation de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem en hausse grâce au Maroc

La fréquentation de Bruxelles-Zaventem a augmenté six fois plus en mars par rapport à la même période de l’année dernière. Ceci, grâce en partie au Maroc, l’un des dix pays les plus visités le mois dernier.

Royal Air Maroc intègre officiellement Oneworld

Royal Air Maroc a annoncé lundi qu’elle fait désormais partie du prestigieux réseau Oneworld, qui regroupe les principales compagnies aériennes du monde connues pour leurs services et prestations de...

PSG : Lucien Favre vante les mérites d’Achraf Hakimi

La nouvelle du transfert de l’international marocain Achraf Hakimi au PSG continue de susciter des réactions dans le monde sportif, surtout venant de la part de ceux qui ont côtoyé le joueur et qui connaissent l’étendue de son talent. C’est le cas de...

Sahara : le Maroc a fait pression sur l’Espagne

Le Centre national de renseignement (CNI) a informé le gouvernement espagnol que l’entrée irrégulière de milliers de migrants à Sebta en mai 2021 faisait partie de la stratégie de pression du Maroc sur l’Espagne afin qu’elle change sa position sur le...

Gladiator 2 tourné au Maroc ?

C’est officiel  ! Gladiator, le célèbre film à succès des années 2000 connaitra une suite. L’annonce a été faite par son réalisateur Ridley Scott. L’on se demande déjà si ce deuxième volet sera aussi tourné au Maroc comme ce fut le cas pour la première...

Le roi Mohammed VI tend la main à l’Algérie

Le roi Mohammed VI entend œuvrer pour « l’établissement de relations bilatérales fondées sur la confiance, le dialogue et le bon voisinage » entre le Maroc et l’Algérie. Dans ce sens, il appelle à faire « prévaloir la sagesse et les intérêts supérieurs » des...

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe pourrait profiter à Israël

L’Algérie a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe à travers lequel l’Espagne s’approvisionne en gaz naturel. De son côté, [Maroc avait affirmé auparavant qu’il ne bloquerait pas le dossier GME. Le non-renouvellement de ce contrat qui vient à...