Le Maroc lance l’alternance linguistique dans les écoles

4 septembre 2019 - 01h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

L’alternance linguistique dans les écoles primaires sera effective dès l’année scolaire 2019-2020. Pour cette phase d’expérimentation, les mathématiques et l’activité scientifique seront programmées en cinquième et en sixième années du primaire.

La mesure sera généralisée, à compter de cette année, à la cinquième et à la sixième années du primaire et portera sur deux matières, les mathématiques et l’activité scientifique, rapporte Le360.

L’objectif de cette mesure est d’améliorer la qualité de l’apprentissage et de renforcer la maitrise des langues étrangères chez les élèves.

Selon la même source, la mise en œuvre de cette décision s’inscrit dans la droite ligne de l’exécution des termes de deux circulaires adressées ultérieurement par le Ministère de l’Education nationale à ses services extérieurs. Il s’agit de la circulaire 072/19 en date du 18 juin et de la 020/19 qui entrent dans le cadre de la mise en œuvre de la Vision stratégique de la Réforme 2015-2030, précise la même source.

Par ailleurs, l’initiative du Ministère prend corps dans un contexte marqué par une polémique sur l’enseignement des matières scientifiques et techniques dans les langues étrangères, notamment, le français.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Education - Ministère de l’Education nationale

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Maroc : l’Amazigh reconnue officiellement comme une langue de travail

Les autorités marocaines ont procédé mardi au lancement officiel des procédures qui vont permettre l’intégration de l’Amazigh dans les administrations publiques. La cérémonie a été présidée par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

Écoles privées au Maroc : mauvaise nouvelle pour les parents

Mauvaise nouvelle pour des parents d’élèves au Maroc. Des écoles privées prévoient d’augmenter encore leurs frais de scolarité à la rentrée prochaine.

La chanteuse Mariem Hussein au cœur d’une nouvelle polémique

Des internautes marocains se sont indignés des propos de la chanteuse et actrice marocaine Mariem Hussein sur l’éducation sexuelle.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.