Maroc : près de 20.000 mariages de mineurs l’année dernière

12 juillet 2019 - 15h40 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

D’après les chiffres du Rapport annuel sur la Mise en oeuvre de la politique pénale du Ministère public, pour la seule année 2018, 18.422 ont été acceptées, sur un total de 33.686 demandes de mariage de mineurs, déposées, la même année.

De plus en plus, au Maroc, le mariage des mineurs prend des proportions grandissantes et, ce, malgré toutes les mesures prises par les pouvoirs publics pour endiguer le phénomène.

Le média, Aujourd’hui le Maroc, qui s’appuie sur le Rapport annuel sur la Mise en oeuvre de la politique pénale du Ministère public, avance que 36% des demandes de mariage de mineurs ont été rejetées par les juridictions compétentes, soit un total de 12.140 demandes.

Les périodes qui connaissent un grand nombre de demandes sont bien connues et se situent entre juillet et septembre, avec 12.876 demandes, puis d’octobre à décembre (7.131), d’avril à juin (7.048) et de janvier à mars (6.031). La même source précise que 3.565 demandes ont été acceptées, de janvier à mars, 4.097, d’avril à juin, 7.315, de juillet à septembre, et, 3.445, d’octobre à décembre.

Le 29 mars 2018, déjà, afin de circonscrire le phénomène, le Président du Ministère public, Mohamed Abdennabaoui, a adressé une circulaire qui présente le mariage des mineurs comme une violation des droits de l’enfant et, ce, au vu de l’article 32 de la Constitution, des articles 3 et 54 du Code de la Famille, ainsi que des engagements pris par le Royaume, dans le cadre de conventions internationales. Mohamed Abdennabaoui a enjoint aux avocats, aux procureurs généraux du Roi et aux magistrats du Ministère public, d’interdire toute demande de mariage ne tenant pas compte des intérêts du mineur, détaille la même source.

Pour sa part, scandalisé par ce phénomène qui prend une ampleur inquiétante au Royaume, le Conseil national des Droits de l’homme (CNDH) et la société civile appellent à supprimer l’article 20 du Code de la Famille sur les dispositions juridiques autorisant le mariage des mineurs.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Femme marocaine - Mariage

Aller plus loin

Maroc : près de 20 % des mariages sont consanguins

Malgré les nombreuses sensibilisations, le mariage des mineures reste une réalité, selon le ministère de la Justice qui a révélé qu’entre 2009 et 2018, 319 177 demandes de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mariage des mineurs diminue au Maroc

Après une hausse en 2021, le nombre de mariage de mineurs a diminué l’année dernière. Cela représente certes une note positive, mais il y a encore du chemin à faire pour en finir avec cette pratique.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.

Maroc : Les femmes toujours "piégées" malgré des avancées

Le Maroc fait partie des pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui travaillent à mettre fin aux restrictions à la mobilité des femmes, mais certaines pratiques discriminatoires à l’égard des femmes ont encore la peau dure. C’est ce...

L’humoriste Taliss s’excuse après avoir insulté la femme marocaine

L’humoriste Taliss de son vrai nom Abdelali Lamhar s’est excusé pour la blague misogyne qu’il a faite lors d’une cérémonie organisée en hommage aux Lions de l’Atlas qui ont atteint le dernier carré de la coupe du monde Qatar 2022. Il assure n’avoir pas...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...