Maroc : les mariages par la Fatiha, une pratique à la peau dure

3 décembre 2021 - 20h20 - Ecrit par : A.S

Bien que la loi ait interdit les mariages coutumiers (ou dits “par fatiha”), la pratique est toujours en vogue dans la société marocaine, notamment dans les zones rurales. Des associations continuent de mener des campagnes de sensibilisation pour protéger les femmes et les enfants qui sont victimes de ces mariages devenus une véritable hydre de Lerne.

Au Maroc, les mariages par fatiha ont toujours pignon sur rue alors que le Code pénal punit la pratique. L’article 475 du Code pénal dispose que : “quiconque, sans violences, enlève ou détourne un mineur de moins de dix-huit ans […] est punie d’un à cinq ans d’emprisonnement”. Des adolescentes voire préadolescentes sont données en mariage à des hommes beaucoup plus âgés sans qu’elles aient le droit de refuser. Ce type de mariage est célébré sans la présence d’un adoul ou d’un représentant de l’État. « On décide de marier une enfant à un monsieur beaucoup plus vieux, et il suffit de ramener des témoins. Pas d’enquête, pas de consentement, rien », déplore Meriem Othmani, présidente de l’INSAF.

À lire : Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

Par conséquent, ces mariages n’ont aucun fondement juridique. « Une union par fatiha ne rentre pas dans le cadre de la loi, on ne peut pas la considérer comme un mariage. Les articles de loi relatifs au mariage ne s’y appliquent absolument pas », explique à TelQuel Maha Jawhari, avocate spécialiste du droit de la famille. « Depuis la fin de la période de régularisation des mariages coutumiers, en 2019, les tribunaux n’acceptent plus de faire produire des effets juridiques aux mariages coutumiers », renchérit l’avocat et vice-président de l’INSAF, Mohamed Oulkhouir.

À lire : Le mariage des mineures, une autre forme de pédophilie légale

Autres conséquences de ces unions illégales : les femmes et les enfants ne jouissent d’aucun droit. « La femme, de fait, n’a aucun droit dans cette union. Elle ne peut même pas aller déposer plainte pour violences ! Quant aux enfants de cette union, s’il n’y a pas mariage légal, ils ne sont pas reconnus et n’auront pas de droits », explique Meriem Othmani. En clair, les enfants issus de ces unions ne pourront pas être inscrits à l’état civil. « Ces mariages sont particulièrement dangereux puisqu’ils privent en réalité de tout droit la femme et les enfants qui pourraient naître de cette union issue d’un cadre extra légal », confirme le vice-président de l’INSAF.

À lire : Maroc : les chiffres scandaleux des mariages des mineures

Les filles victimes de ces mariages illégaux sont également victimes de viol. « Une mineure mariée par la fatiha est sans contestation possible victime de viol si ce pseudo-mariage est consommé », affirme Mohamed Oulkhaouir. « Ce sont des questions très techniques, mais effectivement, on peut considérer qu’une mineure victime d’un mariage coutumier est aussi victime d’atteinte à la pudeur, puisque les relations sexuelles ne sont tolérées que dans le cadre du mariage légal », renchérit l’avocate Maha Jawhari.

Tags : Mariage forcé - Mariage

Aller plus loin

Les mariages de mineures toujours aussi nombreux au Maroc

Le mariage des mineures prend de l’ampleur au Maroc. Au vu de l’augmentation des demandes d’autorisation pour ces unions dans les tribunaux, le procureur général du Roi près la...

Maroc : nouvelle étude sur le mariage des mineurs

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a lancé un appel à consultation en vue d’évaluer le cadre juridique...

Maroc : le mariage par « la Fatiha » en débat

Le mariage coutumier (par Fatiha) est une préoccupation majeure pour les membres du gouvernement, les universitaires, les juristes ainsi que les acteurs associatifs. Ces...

Maroc : les chiffres scandaleux des mariages des mineures

L’année dernière a connu un nombre impressionnant de demandes en mariage des mineurs au Maroc. Évoquant le sujet face à la Chambre des représentants, le ministre de la Justice a...

Nous vous recommandons

Hiba Abouk, enceinte, affiche son ventre rond

Plus aucun doute, le latéral droit marocain qui évolue au PSG attend un heureux événement. Hiba Abouk, la femme d’Achraf Hakimi est enceinte. À la Fashion Week parisienne, l’actrice hispano-tunisienne a affiché un ventre bien rond, preuve indiscutable que la...

Covid-19 : vers une vaccination obligatoire au Maroc ?

Le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani, évoque la possibilité de rendre la vaccination contre le coronavirus obligatoire. Une éventualité qu’il avait entre-temps écartée.

Appel à l’allègement des conditions d’entrée au Maroc

Farida Khniti, députée du Parti du progrès et du socialisme (PPS), appelle le conseil de gouvernement à alléger les conditions d’entrée au Maroc, le vaccin et le test PCR étant toujours obligatoires pour les voyages par voie...

Émoi à Castanet-Tolosan après la mort de deux fillettes au Maroc (vidéo)

Le maire de Castanet-Tolosan, Xavier Normand, a annoncé le décès de deux fillettes inscrites dans une école de la ville, lors d’un voyage au Maroc. La nouvelle a suscité une vive émotion.

Nora Fatehi testée positive au Covid-19

Nora Fatehi, danseuse, mannequin, actrice, chanteuse et productrice maroco-canadienne a été diagnostiquée positive au Covid-19. Elle appelle ses fans à préserver leur santé.

Choisir sa nationalité sportive : un choix déchirant pour les binationaux

Le changement de nationalité sportive est un déchirement pour tous les sportifs. À l’instar de nombreux joueurs marocains ayant la double nationalité, qui se sont retrouvés devant l’obligation de choisir un pays au détriment de l’autre, de nombreux joueurs...

Hajj 2022 : les recommandations des autorités marocaines

Le ministère du Tourisme a livré ses recommandations aux pèlerins marocains, précisant que les listes des agences de voyage autorisées à organiser l’opération Hajj 2022 sont disponibles.

PSG : Mauricio Pochettino complètement emballé par Achraf Hakimi

Arrivé cet été seulement au PSG, Achraf Hakimi n’a pas tardé à faire l’unanimité. Même son entraîneur, Mauricio Pochettino, semble avoir été déjà totalement conquis.

Maroc : les maux qui minent la gestion des copropriétés

La situation des immeubles en copropriété dans la plupart des villes marocaines serait préoccupante. Les communes ont souvent des difficultés avec des locataires débiteurs insolvables et irresponsables qui mettent à mal le...

Une première médicale à l’Hôpital Universitaire International Mohammed VI de Bouskoura

L’Hôpital Universitaire International Mohammed VI de Bouskoura vient de réaliser un nouvel exploit en réussissant une intervention chirurgicale sur une patiente atteinte de tumeur cérébrale avec le scanner peropératoire le plus avancé au monde en...