Le Maroc, un des pays les plus menacés sur mobile dans le monde

17 mars 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : J.K

Au nombre des pays les plus affectés par des menaces mobiles, le Maroc sort 4ᵉ sur le plan mondial en nombre d’utilisateurs. Cette position du royaume en 2020 est spécialement liée au thème du Covid-19 exploité par les hackers.

Plus de 5,68 millions de programmes d’installation malveillants, plus de 156 000 nouveaux chevaux de Troie bancaires mobiles et plus de 20 000 nouveaux chevaux de Troie rançongiciels mobiles, c’est le tableau des menaces mobiles recensées par les produits et technologies mobiles de Kaspersky pour le compte de l’année 2020. La principale raison évoquée par les hackers devenus actifs à la deuxième moitié de l’année 2020 est le Covid-19, note le rapport annuel de Kaspersky.

Dans le top 5 des pays les plus touchés par ces menaces mobiles, l’Iran vient en tête avec 67,78 % des utilisateurs concernés suivi de l’Algérie avec 31,29 %, le Bangladesh, 26,18 %. Le Maroc est 4ᵉ avec 22,67 % et le Nigeria, 22 %. En ce qui concerne les chevaux de Troie bancaires sur mobile, le classement est plutôt différent. Ici, le Japon est en tête de peloton avec 2,83 %, suivi de Taïwan (0,87 %), l’Espagne (0,77 %), l’Italie avec 0,71 % et la Turquie (0,60 %). Pour les rançongiciels mobiles, par pays en nombre d’utilisateurs, les États-Unis occupent la première place avec 2,25 % d’utilisateurs concernés vient ensuite le Kazakhstan avec 0,77 %, l’Iran avec 0,35 %, la Chine (0,21 %) et l’Italie (0,14 %). Mais la détection d’adwares est restée quasiment stable, soit à un niveau d’infection élevé.

L’étude réalisée par Kaspersky et le cabinet d’étude Immersion en 2020 au Maroc révèle que seuls 8 % des utilisateurs mobiles ont recours à une solution antivirus sur mobile, bien que sur 10, plus de 7 personnes protègent leur mobile contre une intrusion physique avec des techniques de reconnaissance faciale, de schémas de déverrouillage ou de code PIN. Ce qui signifie que dans le royaume, « la menace en ligne » préoccupe moins les Marocains que « la menace physique » dont le vol de l’appareil. Ce qui prouve également que la sensibilisation sur l’importance de la sécurité contre les menaces mobiles est largement insuffisante dans le royaume.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Piratage - Arnaque - Menaces

Aller plus loin

Affaire Zakaria Aboukhlal : le ministre de la Justice dénonce un « tapage pour faire le buzz »

Le ministre de la Justice emboite le pas à la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et réagit à la polémique concernant le joueur Zakaria Aboukhlal. Abdellatif Ouahbi a...

Des hackers marocains sèment la terreur en Espagne

Un groupe de 4 hackers, dont 3 d’origine marocaine, opérant à partir de Nador, ont été interpellés par la Guardia civil, suite à des plaintes de plusieurs citoyens espagnols.

Des hackers marocains ont-ils piraté des sites gouvernementaux algériens ?

Des hackers marocains seraient à l’origine du piratage de plusieurs sites algériens dont ceux appartenant au gouvernement.

Interpol s’intéresse aux hackers marocains

Des sociétés marocaines et leurs fournisseurs ont porté plainte auprès des services de sécurité nationaux et d’Interpol. Ils ont été victimes des hackers, qui ont utilisé leurs...

Ces articles devraient vous intéresser :