Vaccin anti-Covid : le Maroc change de stratégie pour les plus de 85 ans

24 février 2021 - 06h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Les autorités sanitaires ont décidé d’adopter une nouvelle stratégie de vaccination pour les personnes âgées de 85 ans et plus. Des unités mobiles de vaccination ont été mises en place pour prendre en charge cette catégorie de la population dont la majorité se trouve dans l’incapacité de se déplacer vers les centres de vaccination.

Ces unités mobiles seront déployées dès le 27 février vers cette nouvelle cible pour l’administration de la première dose du vaccin, rapporte Al Massae. Dans une correspondance, le ministère de l’Intérieur a invité les Walis et gouverneurs des différentes régions du Royaume à assurer la coordination de cette opération avec les services de la Santé. L’objectif est d’élaborer des listes spécifiques à cette catégorie de personnes, les identifier et connaître leurs lieux de résidence actuels.

Une fois ces lieux identifiés, des unités de vaccination mobiles seront déployées dans certains centres de vaccination qui se chargeront d’administrer le vaccin à ces personnes chez elles. Plus de deux semaines après le lancement de la vaccination, le royaume a déjà vacciné plus de 2,5 millions de Marocains. Au 23 février 2021, le Maroc affiche un taux de vaccination de 5,62 personnes pour 100 habitants. Il s’agit de la meilleure moyenne en Afrique, la deuxième au niveau arabe et la sixième au niveau mondial, précise-t-on.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Vaccin anti-Covid-19

Aller plus loin

Chichaoua : il reçoit deux doses à la fois du vaccin anti-Covid

Un individu a déclaré sur les réseaux sociaux avoir reçu deux doses du vaccin anti-Covid à la fois dans un centre de vaccination de Chichaoua. Une enquête a été ouverte pour...

Covid-19 au Maroc : la date de la deuxième dose du vaccin connue

Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb a déclaré que le Maroc ambitionne d’achever l’opération de vaccination dans les 3 à 5 prochains mois, en vue d’atteindre l’immunité...

Le Maroc espère une immunité collective au moins de juin prochain

Moins d’un mois après le lancement de la campagne de vaccination anti Covid-19 par le roi Mohammed VI, plus de 3 millions de Marocains ont reçu la première dose du vaccin et...

Vaccin Covid-19 : vers une rupture de stock au Maroc ?

Plus d’un mois après le lancement de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19, le Maroc serait-il en rupture de stock  ? Après les premières doses administrées à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Le Maroc en croisade contre la mendicité

Malgré les efforts fournis pour l’éradiquer, la mendicité a la peau dure. Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit sonne la mobilisation contre ce phénomène qui génère plusieurs milliards chaque année.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

La viande consommée par les Marocains dangereuse pour la santé ? un ministre répond

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a assuré du bon état des abattoirs et de la qualité de la viande qui en est issue. Ceci, en réaction aux propos d’un conseiller parlementaire qui a dénoncé l’absence de maintenance des équipements et de...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Alerte sur les erreurs d’enregistrement des nouveaux-nés au Maroc

L’Organisation marocaine des droits de l’homme (OMDH) a alerté le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au sujet du non-enregistrement des nouveau-nés à leur lieu de naissance, l’invitant à trouver une solution définitive à ce problème.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).