Maroc : elle tue sa fillette de 3 ans pour se marier

12 septembre 2022 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les autorités de Lahraoyuine (Casablanca) ont interpelé une mendiante et son fiancé, accusés de la mort de la fille de cette dernière, âgée de 3 ans.

La ville de Casablanca est secouée par le décès tragique de cette fillette de 3 ans qui aurait été tuée par sa propre mère, une mendiante, et son compagnon. Les deux accusés ont été présentés au parquet, rapporte le quotidien Assabah, précisant que la piste du meurtre est privilégiée par les enquêteurs.

La mendiante a transporté la fillette, inconsciente, à l’hôpital des enfants de Casablanca, affirmant qu’elle a fait une chute dans les escaliers de leur maison. Blessée à la tête, la fillette a été admise en réanimation, mais a fini par rendre l’âme. Le médecin traitant a constaté que la victime avait des marques de violences physiques sur le corps et estimé qu’elles seraient la cause principale de la perte de conscience et du décès de la fillette.

À lire : Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

Doutant donc de la version de la mère qui a évoqué une chute dans les escaliers et qui a insisté pour récupérer le corps de la fillette afin de l’enterrer rapidement, le médecin a décidé de transmettre un rapport sur ce cas au parquet. C’est ainsi que la mendiante a été convoquée par la gendarmerie relevant de la zone de Lahraouyine.

Soumise à un interrogatoire, elle a soutenu qu’elle a été alertée par l’une de ses voisines après que la fillette est tombée dans les escaliers, ajoutant qu’elle l’a retrouvée inconsciente. Mais après le témoignage de la voisine, les enquêteurs ont découvert que la maison n’avait pas d’escaliers. Confondue, la mendiante a fini par avouer son crime. Elle a tué la fillette, née d’une relation hors mariage, pour pouvoir épouser son fiancé. Ce dernier a été également interpellé.

Sujets associés : Casablanca - Enquête - Enfant - Décès - Violences et agressions - Arrestation

Aller plus loin

Une fillette de 5 ans, originaire de Ceuta, décède au Maroc

Une fillette de 5 ans, originaire de Ceuta, est décédée dans une clinique privée de Tanger des suites des problèmes respiratoires qu’elle traînait depuis sa naissance. Elle et...

Elle tue son mari, avec son amant, car il a refusé le divorce

La Chambre pénale de la cour d’appel de Rabat a condamné mardi soir, deux amants à la prison à perpétuité. L’accusée principale, après avoir essayé d’obtenir sans y parvenir le...

Maroc : mort suspecte la veille de son mariage

À Guelmim, la police judiciaire a ouvert une enquête pour déterminer les causes de la mort d’une jeune femme intervenue la veille de son mariage à l’hôpital régional.

Le drame d’Ikram : Entre croyance en l’exorcisme et mort de ses deux filles

Une Marocaine a été condamnée par le tribunal de Saragosse à 18 ans de prison pour le meurtre de l’une de ses filles mineures. La culpabilité d’Ikram Benhadi n’a pas pu être...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi en deuil

Le chanteur marocain Abdellah El Daoudi vient d’annoncer une triste nouvelle dans un message publié sur les réseaux sociaux.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : des repas funéraires ... interdits

Les habitants de deux villages marocains n’auront plus à organiser des repas funéraires. Une décision a été prise dans ce sens lors d’une assemblée publique.

Les Lions de l’Atlas en deuil

Le monde du football marocain est en deuil suite à l’annonce du décès d’Abderrahim Ouakili, ancien joueur international, survenu ce lundi 18 décembre 2023 à l’âge de 53 ans.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Voici pourquoi un policier a été promu par Abdellatif Hammouchi

Décédé des suites d’une blessure grave à l’arme blanche, survenue lors d’une intervention de sécurité, un agent de police a reçu une promotion exceptionnelle par le directeur général de la Sûreté nationale et de la surveillance du territoire,...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Maroc : les femmes divorcées réclament des droits

Au Maroc, les appels à la réforme du Code de la famille (Moudawana) continuent. Une association milite pour que la tutelle légale des enfants, qui actuellement revient de droit au père, soit également accordée aux femmes en cas de divorce.