Maroc : un ministre donne une interview en ... pyjama

19 septembre 2023 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Sur la toile, les internautes marocains ont critiqué la tenue portée par le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi lors d’une interview accordée à une chaîne internationale.

Intervenant en direct sur BBC Arabic pour répondre à des questions concernant l’acceptation par le Maroc de l’aide algérienne à la suite du tremblement de terre dévastateur du 8 septembre, qui a endeuillé royaume, Abdellatif Ouahbi semblait porter un pyjama rouge foncé. Une tenue vestimentaire qui n’a pas vraiment plu aux internautes marocains. Les messages de contestation fusent sur les réseaux sociaux. Certains internautes marocains se sont moqués du ministre de la Justice et ont condamné son manque de professionnalisme. « Le ministre de la Justice apparaît sur une chaîne internationale pour une déclaration en pyjama. Que Dieu bénisse sa confiance en lui », écrit un internaute marocain sur Facebook.

À lire : Aide algérienne au Maroc : le démenti d’Abdellatif Ouahbi

D’autres ont estimé que l’apparition du ministre dans une tenue inappropriée sapait la réputation internationale du Maroc. C’est « une offense à l’État du Maroc », s’indigne un autre internaute marocain. Une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux pour appeler à sa démission. De nombreux internautes ont partagé le hashtag "#Ouahbi_leave » (départ de Ouahbi).

À lire :Après ses propos «  provocateurs  », Abdellatif Ouahbi présente ses excuses aux Marocains

En janvier, Ouahbi avait essuyé des critiques de la part des internautes pour avoir fait une déclaration qui, selon eux, portait atteinte au système éducatif marocain. Interrogé sur les allégations de népotisme dans l’examen du barreau, le ministre déclarait que son fils avait réussi l’examen parce que « son père est riche » et qu’il pouvait se permettre de payer ses études à l’étranger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Vidéos - Abdellatif Ouahbi - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Aide algérienne au Maroc : le démenti d’Abdellatif Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a réagi à la polémique sur la prétendue « acceptation de l’aide algérienne » par le Maroc, dénonçant une interprétation erronée de...

Réaction d’Abdellatif Ouahbi sur un éventuel remaniement du gouvernement

Le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi, également secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), serait l’un des ministres figurant sur la liste des départs...

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Après ses propos «  provocateurs  », Abdellatif Ouahbi présente ses excuses aux Marocains

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté ses excuses aux Marocains pour sa déclaration au sujet de la révision des résultats d’un concours d’accès à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Concours d’avocat : profond désaccord au sein de la profession

La polémique liée au concours d’accès à la profession d’avocat a fini par diviser le corps des avocats, dont certains défendent le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, et son département contre tout « favoritisme » tandis que d’autres appellent à...

Couples non mariés et hôtels au Maroc : vers la fin des abus ?

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, lance un avertissement aux hôtels qui exigent des documents non autorisés notamment un certificat de mariage des couples marocains.

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Enfants hors mariage : « la fête d’une nuit est à payer pendant 21 ans »

Comme pour les couples mariés, les enfants nés hors mariage au Maroc seront pris en charge par les parents. Une disposition est prévue dans le nouveau Code pénal pour reconnaitre leur droit, a annoncé le ministre de la Justice Abdellatif Ouhabi.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Blanchiment d’argent : des notaires, avocats et adouls marocains sanctionnés

Des campagnes d’inspection et de contrôle menées par un comité spécial du ministère de la Justice ont révélé l’implication de notaires, d’avocats et d’adouls dans des réseaux de blanchiment d’argent.