Un cinéaste représentera le Maroc au Mondial 2014, au lieu des Lions de l’Atlas

8 mai 2014 - 09h18 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Au lieu de l’équipe nationale, c’est un réalisateur marocain qui représentera le Maroc lors du Mondial 2014 de football qui se déroulera au Brésil, du 12 juin, au 13 juillet. Cet événement cinématographique officiel a pour nom : La collection « Short plays ».

Pendant les 31 jours de la coupe du Monde 2014, 31 films de 31 réalisateurs différents passeront sur des chaînes TV de plusieurs pays. Ce seront des courts-métrages d’une collection spéciale appelée « Short plays » et inhérente au Mondial.

Le Maroc est représenté à travers le film de Faouzi Bensaidi qui vient de finir de réaliser son dernier court-métrage.

Selon La Nouvelle Tribune :

« Cette initiative émane d’une société mexicaine, GB, laquelle a mandaté les producteurs Bahija Essoussi et Samuel Gagnon de la société canadienne Zuno Films pour produire le court-métrage canadien. Ces derniers ont proposé à GB de produire un court-métrage au Maroc également. Après avoir embarqué Faouzi Bensaidi dans cette belle aventure, ils ont travaillé de concert avec Souâd Lamriki et Bénédicte Bellocq d’Agora Films à Casablanca ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Football - Cinéma - Casablanca - Faouzi Bensaïdi - Brésil - Lions de l’Atlas

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Barça contraint de « vendre » des joueurs pour recruter Sofyan Amrabat ?

Actuellement en difficulté financière, le FC Barcelone pourrait « vendre » deux de ses joueurs pour s’offrir les services de l’international marocain Sofyan Amrabat, un des artisans du parcours exceptionnel et historique du Maroc à la coupe du monde...

"Un lion ne meurt jamais" : quand l’OM honore Amine Harit

L’Olympique de Marseille propose à ses fans et à l’ensemble des amoureux du ballon rond de vivre le processus de rééducation de l’international marocain Amine Harit. Le milieu offensif s’était gravement blessé au genou en novembre dernier juste avant...

Les nouvelles ambitions de l’ONMT pour la destination Maroc

L’Office national marocain de tourisme (ONMT) nourrit de nouvelles ambitions pour le Maroc. Il compte profiter de l’intérêt du monde entier pour la destination – grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022...

Des supporters s’attaquent à Achraf Hakimi

Dimanche, une banderole visant Achraf Hakimi, Wissam Ben Yedder et Benjamin Mendy, a été déployée près du stade de Lorient avant le coup d’envoi du match entre FC Lorient et l’OGC Nice (1-1).

Kylian Mbappé-Achraf Hakimi : les agents des joueurs se crêpent le chignon

Achraf Hakimi serait l’un des clients de l’agence de conseil pour les joueurs de football, créée par Fayza Lamari, la mère de son coéquipier et ami du Paris Saint-Germain (PSG), Kylian Mbappé. Une rumeur démentie par l’agent du latéral droit marocain.

Mondial 2022 : Maroc-Belgique sans Achraf Hakimi ?

Après le nul face à la Croatie (0-0), une inquiétude monte du côté de l’équipe du Maroc. Achraf Hakimi serait très incertain pour la rencontre face à la Belgique ce samedi après une douleur à l’arrière de la cuisse.

Jawad el Yamiq : l’appel de l’Arabie Saoudite

Un départ de Jawad el Yamiq de Valladolid lors de ce mercato estival est quasiment acquis. Son prochain club ne devrait pas se trouver en Europe.

Barça : le casse-tête du transfert d’Abdessamad Ezzalzouli

Des offres visant à attirer l’international marocain Abdessamad Ezzalzouli ont été déposées par des clubs auprès du FC Barcelone, alors que son prêt à Osasuna se conclut en juin.

Maroc : bras de fer avec la FIFA sur la date de la CAN 2025

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) semble avoir donné une réponse à la Confédération africaine de football (CAF) et à la FIFA quant à la date de la tenue de la 35ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se déroulera au Maroc...

Le film « Zanka Contact » contraint de supprimer une chanson d’une pro-Polisario

Suite à l’interdiction de diffusion « au niveau national et international » du film Zanka Contact, les producteurs se sont pliés aux exigences de l’organe régulateur, annonçant la suppression de la musique à polémique.