Maroc : des mosquées improvisées sur les terrasses

1er mai 2020 - 10h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Les services du ministère de l’Intérieur et de la sécurité ont décidé d’utiliser des drones pour surveiller les terrasses d’immeubles. Cette option a été retenue pour respecter la mesure du confinement pendant le mois de ramadan.

Au niveau de la préfecture de Skhirat-Témara, des drones sont désormais utilisés pour surveiller les terrasses d’immeubles par les forces de l’ordre et les autorités locales. L’objectif de cette nouvelle disposition est d’assurer le respect du confinement à travers un meilleur contrôle, afin d’éviter la propagation du coronavirus, rapporte le journal Al Akhbar. Ainsi, les rassemblements nocturnes sur les terrasses d’immeubles, où certains habitants organisent des soirées entre voisins ou improvisent des mosquées haut perchées en organisant des prières collectives Tarawih surtout, seront évités.

Il sera question d’utiliser des drones dont les caméras vont transmettre les images en temps réel. Ainsi, les mouvements et rassemblements interdits sont immédiatement repérés par les patrouilles, lesquelles pourront intervenir rapidement pour faire respecter la mesure de confinement. Ce dispositif, qui permet également de surveiller les mouvements dans les bidonvilles généralement difficiles d’accès, sera installé dans toutes les grandes villes du Maroc.

Avant de procéder au lancement de la surveillance par les drones, le gouverneur de Skhirat-Témara, Youssef Draiss, a tenu une réunion avec toutes les autorités administratives et sécuritaires locales. Car, le mois de Ramadan est fait de veillées et de virées nocturnes. Or, il est important de faire respecter les mesures préventives. Il faut signaler que la préfecture de Skhirat-Témara a déjà enregistré 89 cas testés positifs au covid-19, dont 43 guéris et 1 décès. Malgré quelques résistances, les mesures préventives sont globalement respectées. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur, à la veille du Ramadan, a interdit les sorties nocturnes après le ftour, en décrétant un couvre-feu, entre 19 h à 5 h du matin.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ramadan 2024 - Skhirat - Témara - Ministère de l’Intérieur (Maroc) - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : la police maintient la pression sur contre qui ne respectent pas l’état d’urgence

Les interpellations pour violation de l’état d’urgence sanitaire se poursuivent. Au cours de ces dernières 24 h, 3 277 personnes ont été arrêtées parmi lesquelles 1 820 ont été...

Ces articles devraient vous intéresser :

Diabète : les précautions pour passer un mois de Ramadan en toute sérénité

Le mois de Ramadan est un mois sacré pour les musulmans. Néanmoins, quelques précautions sont à suivre scrupuleusement par certaines personnes à risque souffrant de maladies chroniques, telles que le diabète.

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.