Maroc : la police maintient la pression sur contre qui ne respectent pas l’état d’urgence

23 avril 2020 - 23h30 - Maroc - Ecrit par : G.A

Les interpellations pour violation de l’état d’urgence sanitaire se poursuivent. Au cours de ces dernières 24 h, 3 277 personnes ont été arrêtées parmi lesquelles 1 820 ont été placées en garde à vue, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Avec ces arrestations opérées au cours de ces dernières 24 h, le Maroc enregistre un total de 53 413 personnes interpellées au niveau de l’ensemble de ses villes, et 28 869 déférées devant les parquets compétents après la procédure de la garde à vue.

Les villes de Casablanca et Rabat prennent la tête du classement, avec respectivement 7 437 et 7 147 arrestations. Viennent ensuite Kénitra avec 5 538, Marrakech avec 4 938 arrestations, Oujda, Agadir, Salé, Meknès, Béni Mellal, et Tétouan ont enregistré moins de 5 000 arrestations. Fès totalise 1 571 interpellations, El Jadida, 1 451. La ville de Settat, elle, enregistre 1 334 arrestations, Tanger, et Ouarzazate, 1 060. Quant à Laâyoune, Errachidia, Safi, Taza et Al Hoceima, elles ont enregistré moins de 1 000 arrestations.

La DGSN assure que "ses services intensifieront les opérations de contrôle dans toutes les villes en vue d’imposer l’application stricte et ferme de l’état d’urgence", seul gage de la sécurité sanitaire de l’ensemble des citoyens.

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Arrestation - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.

La douane marocaine va renforcer la lutte contre la fraude en 2023

Le projet de loi de Finances (PLF) 2023 prévoit de nouvelles mesures douanières visant à lutter contre la fraude.

Covid-19 au Maroc : la deuxième vague Omicron terminée

Au Maroc, la deuxième vague Omicron est terminée. Ceci après deux semaines consécutives de niveau de vigilance « vert faible » de la circulation du Covid-19 et le début de la phase post-vague ou la quatrième période intermédiaire.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.