Maroc : tout montant supérieur à 100 000 dirhams doit être déclaré à la douane

28 avril 2022 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les autorités marocaines changent de stratégie dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Désormais tout voyageur sortant du Maroc ou y entrant doit déclarer tout montant supérieur à 100 000 dirhams.

La nouvelle circulaire de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) fait suite à l’amendement retenu dans la loi de finances 2022, relatif à l’article 66 bis du Code des douanes et impôts indirects.

À lire : Tanger : arrestation d’un Marocain de France avec 75 000  euros

Le gouvernement l’avait introduit lors des débats sur le PLF 2022 à la Chambre des conseillers. Cet amendement fait obligation à tout voyageur de déclarer des effets de commerce, des moyens de paiement et des instruments financiers libellés en devises, à l’entrée ou à la sortie du territoire, lorsque leur valeur est égale ou supérieur à 100 000 dirhams.

À lire : Maroc : une réforme fiscale pour mettre fin à la fraude

Cette mesure concerne aussi bien les personnes résidentes au Maroc et non résidentes.

Sujets associés : Douane marocaine - Blanchiment d’argent - Evasion fiscale

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La douane marocaine durcit les contrôles dans les aéroports

La douane marocaine va désormais taxer les objets, marchandises et cadeaux d’une valeur supérieure à 2 000 dirhams à l’entrée et à la sortie des aéroports dans le cadre de nouvelles...

Maroc : entrée en vigueur d’une nouvelle amnistie fiscale

L’amnistie sur les majorations et pénalités de retard sur les impayés d’impôts est effective depuis le 1ᵉʳ janvier 2021 au royaume. Cette mesure concerne les impôts et taxes du CGI,...

Maroc : une réforme fiscale pour mettre fin à la fraude

La loi relative à la réforme fiscale est entrée en vigueur au Maroc. Ce nouveau cadre légal va permettre aux pouvoirs publics de lutter efficacement contre l’évasion fiscale, et...

Tanger : arrestation d’un Marocain de France avec 75 000  euros

Un Marocain résidant à l’étranger (MRE) a été arrêté samedi par les éléments de la douane opérant au port Tanger Med. Il avait en sa possession une importante somme d’argent en dirhams...

Nous vous recommandons

Douane marocaine

Maroc : un nouvel uniforme pour les douaniers

Le gouvernement marocain a adopté le projet de décret fixant l’uniforme réglementaire du personnel de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), ses signes distinctifs et ses caractéristiques.

Une innovation chez Royal Air Maroc

Royal Air Maroc veut bénéficier des services digitalisés proposés à travers le Guichet unique national des procédures du commerce extérieur PortNet. La compagnie aérienne compte utiliser cette plateforme pour le dépôt et le traitement des documents douaniers...

Nador : un MRE arrêté avec 280 kilos de drogue

280 kilogrammes de chira ont été saisis, jeudi, par les éléments de la sûreté nationale au port de Beni Ansar à Nador. La cargaison était transportée à bord d’une voiture légère immatriculée en Espagne.

Près de 800 kilos de cannabis dans des « valises marocaines » saisis en France

Plusieurs centaines de kilogrammes de résine de cannabis en provenance du Maroc et conditionnée en forme de tomates, ont été interceptés la semaine dernière sur l’A63 à Castets (Landes), selon la brigade des douanes de...

Un MRE peut-il prêter sa voiture au Maroc ?

Parmi les nouveautés du Guide de la douane marocaine à destination des Marocains du Monde, l’une se trouve en rapport avec le véhicule accepté dans le cadre de la procédure dite d’Admission temporaire...

Blanchiment d’argent

Liste grise de l’Union Européenne : de bonnes perspectives pour le Maroc

Difficile d’affirmer si le Maroc sortira de la liste grise de l’Union Européenne. Il reste à passer l’étape de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en juillet pour être fixé. L’UE a validé les réformes fiscales du royaume...

Maroc : les notaires appelés à lutter contre le blanchiment d’argent

Les notaires doivent jouer un rôle capital dans la lutte contre le détournement de fonds sur toutes ses formes, a affirmé le ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader jeudi à Rabat, à l’occasion d’une rencontre organisée à l’initiative de son...

Yvelines : ils blanchissaient l’argent du racket au Maroc

Huit individus comparaissent lundi 28 novembre devant le tribunal de Versailles notamment pour blanchiment de l’argent issu d’un racket de grande ampleur sur l’un des marchés les plus importants de la région parisienne, à...

Blanchiment d’argent : le Maroc classé 4ᵉ pays dans le monde arabe

Le Maroc est classé 4ᵉ dans le monde arabe pour la lutte contre le blanchiment d’argent, d’après l’Institut de la Gouvernance de Bâle, qui se base sur les systèmes juridiques institués par les pays en termes de crime...

Visé par un mandat d’arrêt, un Français arrêté à Marrakech

Accusé de blanchiment d’argent, un Français a été arrêté samedi 12 février dernier à Marrakech. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Evasion fiscale

Maroc : le fisc aux trousses des influenceurs

Au Maroc, la Direction Générale des Impôts (DGI) a décidé de traquer les influenceurs marocains afin de lutter contre la fraude fiscale. Bon nombre de youtubeurs et d’influenceurs marocains ont recours à des cabinets d’avocats internationaux spécialisés...

Le fisc marocain trouve une nouvelle méthode pour traquer les mauvais contribuables

Le fisc marocain affiche sa détermination à lutter contre l’évasion fiscale. Il a trouvé une nouvelle méthode pour traquer les fraudeurs et mauvais contribuables.

Maroc : des centres d’appels épinglés pour évasion fiscale

Plusieurs centres d’appels soupçonnés de recourir à des pratiques de transferts de fonds illégaux, pour échapper au fisc sont dans le collimateur de la direction des impôts.

Amnistie sur le cash non déclaré : plus de 500 MDH pour l’Etat

Dans le cadre de l’amnistie accordée par l’Etat en 2020, les avoirs liquides non déclarés, normalisés auprès des banques, devront rapporter plus de 500 millions de DH au fisc marocain. 60% de ces recettes ont déjà été versés en 2020 et le reste sera versé...

Après son retrait de la liste grise, le Maroc salue la décision de l’UE

Le Maroc salue la décision de l’Union européenne (UE) de le retirer définitivement de sa liste grise des juridictions non coopératives à des fins fiscales.