Maroc : des malades en danger à cause du manque de concentrateurs d’oxygène

22 décembre 2020 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

Le Maroc est confronté à une grosse pénurie de concentrateurs d’oxygène. Face à la forte demande de ces dispositifs non disponibles sur le marché, la vie de beaucoup de personnes atteintes de coronavirus est en danger.

La situation est telle que les concentrateurs d’oxygène à usage médical, également utilisés dans les avions dotés de cabines non pressurisées pour compenser le manque de dioxygène dans l’air, sont utilisés par les personnes atteintes de coronavirus souffrant d’insuffisance respiratoire, fait part L’Economiste.

A ce manque, s’ajoute la cherté du matériel : « Les prix ont fortement augmenté à cause de la hausse des frais de transport maritime aussi bien qu’aérien. Ce qui se traduit par un surcoût pouvant aller jusqu’à 50% selon les produits », se plaint Anouar Yadini, président de l’Association marocaine des professionnels des dispositifs médicaux, qui, depuis le mois d’avril dernier, a alerté le ministre de la Santé : « Les fournisseurs habituels sont en arrêt de production ou bien en situation de commandes dépassant leurs capacités de production, donnant lieu à des délais de livraison allant pour certains dispositifs à la fin de l’année 2020 ».

Et puis, la procédure d’obtention des autorisations spécifiques au Covid-19 reste laborieuse et les documents exigés, difficiles à obtenir auprès des fournisseurs internationaux pendant la crise sanitaire. Aussi, les professionnels ont-ils proposé la levée provisoire de l’exigence du certificat d’enregistrement à l’importation de tous les équipements médicaux pendant les cinq mois suivants, pour « que la loi soit plus un moyen de contrôle qu’une barrière à l’activité », suggère Anouar Yadini.

Une requête restée sans suite, fait savoir la publication, soulignant que la direction du médicament et de la pharmacie, saisie en novembre dernier, insiste sur l’application stricte de la réglementation en vigueur, en particulier la loi 84-12 sur les dispositifs médicaux, qui constitue le noyau du problème.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Lois - Santé - Prix - Administratif - Alerte - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Une MRE, rescapée du coronavirus, a perdu un poumon

Fatima Bridle est une rescapée du coronavirus. Après avoir passé 141 jours à l’hôpital général de Southampton, dont 105 sous assistance respiratoire, cette Marocaine de 35 ans...

Machines à oxygène : le spectre d’une pénurie au Maroc

Avec l’augmentation du nombre de contaminations au Covid-19 et la saturation des hôpitaux, la demande de machines à oxygène a explosé. Les prix grimpent et les professionnels...

Maroc : grave pénurie de zinc et de vitamine C dans les pharmacies

Les pharmacies marocaines ne disposent plus de zinc et de vitamine C huit mois après le début de la pandémie du Covid-19. Cette situation pourrait sans doute compliquer la prise...

L’hôpital de Tétouan confronté à une grave pénurie de médicaments

Des acteurs associatifs ont porté secours à l’hôpital de Tétouan, en proie à une grave pénurie de médicaments anti-Covid et de manque de personnel médical. Plusieurs lots de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Covid-19 : les Marocains désertent les centres de vaccination

Au Maroc, ce n’est plus la grande affluence dans les centres de vaccination. La stabilité de la situation épidémiologique semble expliquer ce désintérêt des Marocains pour la vaccination contre le Covid-19.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

Samira Saïd : la retraite ?

La chanteuse marocaine Samira Saïd, dans une récente déclaration, a fait des confidences sur sa vie privée et professionnelle, révélant ne pas avoir peur de vieillir et avoir pensé à prendre sa retraite.

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Maroc prolonge à nouveau l’état d’urgence sanitaire

Comme prévu, le gouvernement marocain vient d’annoncer la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Ces plantes qui empoisonnent les Marocains

L’intoxication par les plantes et les produits de pharmacopée traditionnelle prend des proportions alarmantes au Maroc. Le Centre antipoison du Maroc (CAPM) alerte sur ce problème de santé publique méconnu du grand public.