Maroc : 13 personnes condamnées à mort en 2021

4 janvier 2023 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : A.T

En 2021, 13 condamnations à mort ont été prononcées au Maroc, portant ainsi le nombre de total de personnes à 79, selon les données révélées par le parquet.

Parmi eux, deux femmes et 18 ont été condamnés pour des actes de terrorisme, indique le dernier rapport de la présidence du ministère public, précisant que 24 personnes dans le couloir de la mort peuvent le quitter, disposant toujours des voies de recours. Ces 79 détenus ont causé la mort de 163 personnes, dans le cadre des différents crimes.

A lire : Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

Les condamnés sont âgés de 21 à 77 ans. Trois d’entre eux ont moins de 30 ans et deux autres ont plus de 60 ans, a relevé le parquet. Par région, 4 condamnations à mort ont été prononcées à Casablanca et quatre autres à Beni Mellal. De plus, 3 décisions de la peine capitale ont été rendues à Tanger, une à Rabat et enfin une à Meknès, précise la même source.

Bien que ce nombre de condamnés à mort soit en « légère augmentation », « la sanction connait un recul » a souligné le ministère public, rappelant qu’en 1993, le royaume dénombrait 197 condamnés à mort.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Peine de mort - Prison - Ministère de la Justice et des Libertés

Aller plus loin

Fusillade du café "La Crème" à Marrakech : peine de mort requise

Le ministère public a requis la peine capitale à l’encontre de huit individus déjà condamnés en première instance pour leur implication dans la fusillade du café « La Crème » à...

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de...

Six Marocains risquent d’être exécutés en Somalie

Six Marocains accusés d’appartenir à l’État islamique ont été condamnés à la peine de mort par un tribunal militaire dans le nord de la Somalie. Des associations marocaines de...

Des Marocains condamnés à mort en Somalie

Reconnus coupables d’appartenance au groupe djihadiste État islamique (EI), six Marocains ont été condamnés à mort par un tribunal militaire du nord de la Somalie, pays où le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Après ses propos «  provocateurs  », Abdellatif Ouahbi présente ses excuses aux Marocains

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a présenté ses excuses aux Marocains pour sa déclaration au sujet de la révision des résultats d’un concours d’accès à la profession d’avocat, indiquant qu’une telle action créerait une mauvaise jurisprudence.

Abdellatif Ouahbi accusé par les salafistes d’atteinte à l’islam

La réforme du Code de la famille passe mal chez les salafistes. Prêcheurs et imams de mosquées sont en colère contre le ministre de la Justice Abdellatif Ouahbi.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Le roi Mohammed VI nomme de nouveaux magistrats dans les juridictions financières

Le Roi Mohammed VI, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a approuvé la nomination de 30 nouveaux magistrats dans des postes de responsabilité au sein des juridictions financières.